La Fédération des producteurs de porcs du Québec rassure la population

Longueuil (Québec), 27 avril 2009 – La Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ) tient à rassurer la population que la grippe porcine (Influenza) découverte au Mexique ne touche pas les cheptels porcins québécois. Elle n’a aucun impact sur la salubrité de la viande de porc du Québec.

En effet, les fermes porcines du Québec sont bien protégées contre cetype d’infection. Le maintien des normes d’hygiène et de salubrité dans lecadre des travaux agricoles, les pratiques de biosécurité rigoureuses, lessystèmes de ventilation adéquats et les normes de salubrité dans le transport,réduisent efficacement les risques de propagation des virus chez le porc.Depuis le plus récent épisode d’épidémie du circovirus (maladie transmiseentre porcs), les producteurs ont renforcé leurs mesures de biosécurité etsont encore mieux préparés à ce genre de menace. « Il n’y a pas lieu des’inquiéter, selon Sylvain Quessy, directeur du département de pathologie etde microbiologie de la faculté de médecine vétérinaire de l’Université deMontréal. Rien ne permet de croire que cette nouvelle souche virale pourraitactuellement se propager dans le cheptel canadien; d’ailleurs, celle-ci n’apas été isolée chez le porc à date, pas plus au Québec qu’ailleurs. »

A l’heure actuelle, les informations reçues indiquent que la grippeporcine se propage entre humains et il n’y a aucun signe de maladies chez lesporcs canadiens. Cependant, la FPPQ surveille de près ses élevages. « Sur lesfermes du Québec, aucun signe de propagation ne s’est manifesté, commente M.Jean-Guy Vincent, président de la Fédération des producteurs de porcs duQuébec. Nous avons des normes d’assurance qualité très strictes, mais nousrestons alertes et nous travaillons en collaboration avec les autoritésprovinciales afin de signaler toute anomalie qui pourrait survenir. »

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) confirme égalementque la grippe porcine ne peut pas se transmettre par la consommation de viandede porc.

A propos de la FPPQ
La Fédération des producteurs de porcs du Québec représente les intérêtsde 3 900 producteurs, répartis dans 12 syndicats régionaux. Les producteursproduisent plus de 7,5 millions de porcs annuellement et génèrent desretombées économiques de plus de 1,5 milliards de dollars dont bénéficienttoutes les régions de la province. Au Québec, la production porcine emploie 24000 personnes. 60 % de la production porcine est exportée vers plus de 75pays.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Le Porc du Québec
http://www.leporcduquebec.qc.ca/

Commentaires