La ministre Gauthier déterminée à défendre la gestion de l’offre devant l’OMC

Québec (Québec), 26 juillet 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier s’est dite déterminée à poursuivre la défense de la gestion de l’offre discutée dans la présente ronde de négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

« Le projet d’accord-cadre présenté le 16 juillet me préoccupe au plus haut point », a déclaré la ministre Gauthier à son retour de Genève où elle s’était rendue pour défendre les intérêts du Québec. « Je considère que ce projet ne garantit pas le bon fonctionnement des systèmes canadiens de gestion de l’offre », a expliqué la ministre.

Rappelons que d’ici la fin du mois de juillet, les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) tenteront de négocier un accord-cadre, dont l’agriculture est le sujet clé. Cet accord servira de base à la poursuite des négociations commerciales.

« Durant mon séjour à Genève, a poursuivi Mme Gauthier, j’ai eu l’occasion, lors de rencontres avec les négociateurs canadiens et avec des représentants de pays membres de l’OMC, d’expliquer l’importance pour tous d’obtenir la flexibilité nécessaire pour préserver les produits sensibles, quel que soit le mode de commercialisation choisi. Je poursuivrai la défense la gestion de l’offre tout au cours des négociations commerciales ».

La ministre a par ailleurs travaillé en collaboration avec les représentants de l’industrie agricole québécoise et canadienne présents à Genève, soit MM. Marcel Groleau de la Fédération des producteurs de lait, Ghyslain Loyer de la Fédération des producteurs d’oeufs d’incubation, Serge Lefebvre de la Fédération des producteurs d’oeufs de consommation et Bob Friesen de la Fédération canadienne de l’agriculture.

Enfin, Mme Gauthier a félicité, lors d’un entretien téléphonique, M. Andrew Mitchell pour sa nomination à titre de ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire en lui rappelant que, durant la précédente ronde de négociations, le gouvernement fédéral s’était engagé à préserver la gestion de l’offre au Canada par des niveaux appropriés de protection à la frontière. « Monsieur Mitchell a une obligation de résultats dans les négociations actuelles et, à cet effet, je l’ai assuré de mon soutien et de mon entière collaboration », a précisé la ministre.

Au Canada, cinq productions fonctionnent sous la gestion de l’offre : le lait, le poulet et le dindon ainsi que les oeufs de consommation et d’incubation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Fédération des producteurs de lait du Québec
http://www.lait.org

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires