La sécurité et le commerce vont de pair

Ottawa (Ontario), 1 novembre 2001 – Une coalition très représentative des entreprises canadiennes d’aujourd’hui a publié un rapport exigeant d’Ottawa de présenter une solution complète et intégrée concernant les problèmes de sécurité et de frontières suite aux attaques terroristes du 11 septembre dernier.

« Ce dont les Canadiens et l’industrie canadienne ont besoin c’est d’une démonstration de leadership, » a déclaré Perrin Beatty, président-directeur général des Manufacturiers et exportateurs du Canada. « La majorité des actions entreprises par le gouvernement sont dans la bonne direction. Ce qui reste à faire c’est de regrouper toutes ces actions ensemble dans une stratégie globale de gestion qui traite de tous les problèmes se rapportant à la sécurité et aux frontières. Une telle stratégie procurerait non seulement un meilleur niveau de confiance aux Canadiens mais aussi permettrait au Canada de se démarquer sur cet aspect auprès de nos voisins Américains. Le délai est court et des actions doivent être entreprises maintenant. »

« La communauté d’affaires est prête à travailler avec le gouvernement afin de développer un projet de proposition pour rendre nos frontières avec les Etats Unis plus sûres et le commerce plus efficace, » a déclaré madame Nancy Hughes Anthony, Présidente et directrice générale de la Cambre de Commerce du Canada.

« A travers le Canada, le problème des frontières touche la majorité du million des petites et moyennes entreprises (PME), de tous les horizons en passant par les camionneurs, les importateurs, les exportateurs et les détaillants allant jusqu’aux secteurs de l’agriculture, des manufacturiers, des ressources, des services et du tourisme, » a déclaré Garth Whyte, Premier vice-président, Affaires nationales, Fédération canadienne de l’enterprise indépendante. « Comme tous les Canadiens, les PME ont besoin de savoir que nos frontières sont sûres et qu’ils peuvent poursuivre leurs activités de façon normale. Notre Coalition est un premier pas vers cet objectif. »

D’après la Coalition pour des frontières sécuritaires et efficaces sur le plan commercial dans son document Repenser nos frontières, au coeur d’une solution intégrée se trouve une approche coordonnée qui faciliterait le passage des frontières Canada Etats Unis en augmentant la capacité du Canada à garantir la sécurité à d’autres points d’entrées. En utilisant un système de gestion sur la base des risques qui permettrait de laisser circuler efficacement les marchandises et les gens à faibles risques alors qu’il concentrerait ses ressources en matières de sécurité sur les voyageurs et les cargaisons à risques élevés. Une telle approche comprendrait trois lignes de sécurité :

  • Les interceptions à l’étranger;
  • Le premier point d’entrée en Amérique du Nord; et
  • Les frontières Canada Etats Unis.

En augmentant ses ressources en renseignements, le Canada serait dans la bonne voie pour arrêter les voyageurs à risques élevés bien avant qu’ils n’arrivent ici. Les voyageurs arrivant au Canada, incluant ceux qui ne sont que de passage en route vers les Etats Unis, autant que les cargaisons en provenance de l’étranger, seraient évalués et traités correctement pour assurer, dans la mesure du possible, qu’ils ne posent aucune menace. Pendant ce temps, les frontières du Canada et des Etats Unis pourraient être rendues plus « intelligente » en déplaçant les procédures de reconnaissance des faibles risques ailleurs qu’au 49e parallèle, ce qui décongestionnerait les frontières permettant aux autorités de se concentrer sur les déplacements à risques élevés.

Le rapport souligne que prendre une approche de périmètre ou de zone de confiance ne signifie en aucun cas l’élimination des frontières du Canada et des Etats Unis, pas plus que cela signifie que le Canada doive adopter les politiques américaines. Bien entendu, la collaboration entre le Canada et les Etats Unis est essentielle et nous devons partager des buts et des objectifs communs afin de protéger la sécurité physique et économique. Cependant, nous n’avons pas à les réaliser exactement de la même façon.

La collaboration, à la fois au sein du Canada ainsi qu’entre le Canada et les Etats Unis, est l’un des principes de base de l’approche du périmètre qui est esquissée dans le document Repenser nos frontières. Les autres sont :

  • La sécurité des Canadiens et des Américains est prioritaire;
  • La sécurité et le commerce vont de pair;
  • La technologie est un outil essentiel;
  • Les solutions doivent être de nature bilatérale (entendu que les problèmes de frontières entre le Mexique et les Etats Unis sont différents de ceux entre le Canada et les Etats Unis);
  • Les solutions doivent être équilibrées, réalisables et prévisibles; et
  • Le temps de l’action c’est maintenant.

Repenser nos frontières est le document initial de la Coalition pour des frontières sécuritaires et efficaces sur le plan commercial. En posant les jalons de lignes directrices et d’approches générales d’actions améliorant la gestion des frontières, cela établit les bases d’une série de recommandations spécifiques que la Coalition présentera au gouvernement fédéral. Ces recommandations sont préparées par trois groupes de travail de la Coalition, l’un sur les douanes, un autre sur la sécurité et l’immigration et le troisième sur les transports.

La Coalition pour des frontières sécuritaires et efficaces sur le plan commercial a été formée le 3 octobre 2001 par 40 associations d’affaires et de compagnies individuelles, afin d’aider le gouvernement fédéral à traiter avec succès les problèmes des frontières et de la sécurité. Etant donné l’importance du commerce entre le Canada et les Etats Unis pour l’avenir économique du Canada et la qualité de vie de tous les Canadiens, on s’entend pour dire qu’Ottawa doit le mettre à son agenda, avec des intrants de la communauté d’affaires, et non simplement réagir à ce que font les Américains.

Commentaires