La Suisse interdit l’élevage de volaille en plein air jusqu’au 15 décembre

Berne (Suisse), 21 octobre 2005 – Le Conseil fédéral (gouvernement) suisse a décidé d’interdire l’élevage de volaille en plein air en Suisse, dès mardi prochain et jusqu’au 15 décembre, a annoncé le Département fédéral de l’économie.

Pendant cette période, les marchés et les expositions de volaille sont également interdits. Cette mesure préventive vise à protéger la volaille suisse d’une éventuelle propagation du virus de la grippe aviaire par les oiseaux migrateurs, a communiqué vendredi

Dès le 25 octobre prochain, les volailles – poules, dindes, pintades, perdrix, faisans, cailles, canards, oies, autruches et autres oiseaux coureurs – ne pourront être détenues que dans des poulaillers clos ou dans d’autres systèmes d’élevage clos.

Cette interdiction de l’élevage en plein air touche la volaille d’élevage, la volaille de race et les oiseaux d’ornement. Elle est applicable jusqu’au 15 décembre prochain, c’est-à-dire jusque vers la fin de la migration d’hiver des oiseaux venant d’Europe de l’Est.

Si les conditions actuelles de l’élevage ne permettent pas le confinement, le vétérinaire cantonal peut accorder des dérogations dans des cas justifiés. Les volailles concernées seront soumises à un suivi vétérinaire strict.

Pour le président de l’association suisse des producteurs de volaille, Peter Röthlisberger, cette mesure doit être considérée comme destinée à combattre les inquiétudes apparues chez les producteurs et les consommateurs.

L’application de la mesure ne devrait poser des problèmes qu’à la production « bio » parce que la dimension des bâtiments de garde n’est pas partout suffisante, a-t-il expliqué.

Pour les producteurs traditionnels, l’interdiction des sorties à l’air libre ne devrait poser aucun problème. Alors qu’au cours des derniers jours, on a pu constater dans le commerce de détail la baisse des ventes de viande de volaille, l’association attend de cette mesure une relance. « Le risque, lors de la consommation d’une volaille est égal à zéro », a ajouté Peter Röthlisberger.

Source : AP

Commentaires