Laboratoires d’analyse agricole : programme d’accréditation

Québec (Québec), 24 octobre 2001 – Le ministre de l’Environnement du Québec, Monsieur André Boisclair, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Monsieur Maxime Arseneau, annoncent la signature d’une entente concernant la mise en oeuvre d’un programme d’accréditation des laboratoires d’analyse agricole en regard de la norme ISO.

« En réalisant des analyses plus justes et plus précises, a déclaré le ministre Boisclair, les laboratoires accrédités permettront aux productrices et aux producteurs agricoles, en collaboration avec leurs conseillères et leurs conseillers, de développer des pratiques favorisant un développement durable de leur activité. La fiabilité des résultats permettra d’augmenter la qualité et le rendement des sols agricoles, a précisé le ministre Arseneau, en leur fournissant les bons éléments dans la quantité requise ».

L’accréditation des laboratoires est basée sur des normes de qualité très sévères (ISO/CEI 17025) et elle requiert un suivi régulier réalisé par des évaluations de la performance analytique. Les deux ministères signataires de l’entente collaboreront à la réalisation du programme en partageant leur expertise. Pour sa part, la Direction régionale de Québec – Capitale nationale du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation fournira l’expertise scientifique lors des audits de laboratoire et assurera le développement de matériaux pour les fins d’évaluation de la performance. Quant à la gestion du programme, celle-ci sera assurée par le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec, une unité autonome du ministère de l’Environnement. La synergie réalisée dans ce dossier devrait entraîner une économie récurrente annuelle de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Rappelons que c’est l’importance de la demande en matière d’analyse des sols et des fumiers qui a fait de l’accréditation des laboratoires d’analyse agricole une nécessité, tant pour le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation que pour le ministère de l’Environnement. Au Québec, plus de 50 000 échantillons de sol et d’engrais de ferme sont vérifiés annuellement par les laboratoires d’analyse agricole et ce nombre est appelé à augmenter au cours des prochaines années.

La mise en application du programme d’accréditation est prévue pour l’automne 2001. Dès janvier 2002, les demandes pourront être présentées au Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec et l’on prévoit qu’au cours du mois de juin suivant, les premiers certificats d’accréditation pourraient être émis.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Ministère de l’Environnement du Québec

http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires