L’ACIA vous incite à revoir vos mesures de biosécurité

Même si le virus de l’influenza aviaire H7N9 détecté en Chine n’a pas été observé au Canada, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) rappelle aux éleveurs et aux propriétaires de petits élevages l’importance des mesures de biosécurité.

Voici les mesures recommandées :

  • Assurez-vous de tenir vos volailles, leur nourriture et leur eau loin des animaux sauvages, en particulier les canards et les autres sauvagines, qui constituent des réservoirs des virus de l’influenza aviaire.
  • Contrôlez les déplacements de personnes, d’animaux, de matériel et de véhicules sur votre propriété.
  • Observez vos animaux à tous les jours pour déceler les signes de maladie.

En cas de soupçon, tout éleveur est invité à appeler son vétérinaire, son bureau local du ministère de l’agriculture provincial ou de l’ACIA.

Pour les mesures à suivre pour protéger vos volailles, vous pouvez consulter cette page web de l’ACIA.

L’ACIA rappelle qu’elle fait une surveillance active des cas d’influenza aviaire de type H5 et H7. En cas de présence confirmée, l’ACIA prendra les mesures d’usage pour protéger les élevages et les humains.

Le virus qui circule en Chine actuellement est décrit comme faiblement pathogène par l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Malgré tout, l’Agence de la Santé publique du Canada fait une série de recommandations aux Canadiens, comme se laver les mains fréquemment, et aux gens qui prévoient visiter la Chine.

 

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires