Lancement du Réseau québécois contre les OGM

Montréal (Québec), le 12 septembre 2000 – Une coalition de groupes environnementaux, de consommateurs, de syndicats et de citoyennes et citoyens lance le Réseau québécois contre les OGM (RQcOGM).







L’objectif principal du Réseau est de mettre fin à la pollution génétique engendrée par la culture de plantes contenant des OGM comme le maïs, le soya, le canola et la pomme de terre.


L’objectif principal du Réseau est de mettre fin à la pollution génétique engendrée par la culture de plantes contenant des OGM comme le maïs, le soya, le canola et la pomme de terre. « Plus de 60 % des aliments transformés en vente libre contient déjà des OGM malgré le fait qu’on ne connaisse pas l’ensemble des conséquences à moyen et à long terme sur l’environnement et la santé humaine », déclare Stéphane Groleau des AmiEs de la Terre de Québec.

« Il est urgent que le mouvement syndical prenne conscience des enjeux très importants liés aux OGM. Nous invitons l’ensemble de la population québécoise à entamer une réflexion critique à ce sujet », affirme Arthur Sandborn, président du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN).

Le RQcOGM est une organisation souple qui permettra à un nombre croissant de gens de s’opposer aux OGM dans l’alimentation. « Comme il existe de multiples raisons pour s’opposer aux OGM, il est important de mettre sur pied une organisation qui puisse contrecarrer efficacement le puissant lobby des industries biotechnologiques », explique Éric Darier de Greenpeace.

Outre les nombreuses actions prévues par chacun des groupes, le RQcOGM lance une pétition en faveur de l’interdiction des OGM qui sera remise au gouvernement fédéral. « Non seulement nous invitons toutes les québécoises et québécois à signer la pétition, mais aussi à agir directement dans leur milieu de vie », soutient Nadine Bachand de Biotech Action Montréal (BAM).

Enfin, le RQcOGM demande une rencontre avec Rémi Trudel, ministre de l’Agriculture du Québec, afin d’exiger une politique gouvernementale cohérente en matière d’OGM.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Conseil central du Montréal métropolitain (CSN)

http://www.total.net/~ccmm2/

Commentaires