L’Assemblée annuelle de Holstein Canada

Brantford (Ontario), 6 avril 2009 – Des membres de tout le Canada ont assisté le 4 avril à la 126e Assemblée générale annuelle (AGA) de Holstein Canada. Tenue au Hyatt Regency de Vancouver, C.-B., cette réunion d’affaires a été le pivot d’un congrès fertile en activités.

Comme le relate son Rapport annuel, Holstein Canada a connu en 2008 une année à la hausse. L’Association rapporte un surplus d’exploitation de 64 685 $ pour l’année. Les enregistrements d’animaux de race pure et à pourcentage ont augmenté, tout comme ce fut le cas pour les transferts d’animaux. Les exportations ont connu une hausse, ce qui a fait croître l’activité entourant les demandes de pedigrees de plus de 30 % comparativement à 2007. Les revenus des étiquettes d’identification ont aussi crû de 4 %. Bien que le nombre de bêtes classifiées ait légèrement chuté, le nombre de visites de troupeaux a quant à lui connu une poussée de 2,5 %. À 11 554, le nombre de membres reflète un déclin de 1,5 %, en ligne toutefois avec les tendances précédentes indiquant un nombre croissant d’entreprises quittant la production laitière au pays.

Même si le conseil d’administration entrevoit un léger déficit d’exploitation pour la prochaine année, il prévoit du même coup une croissance de l’activité d’enregistrement et de classification. Les placements de l’Association sont composés de valeurs de première qualité, bien cotées, dont on s’attend à voir augmenter la valeur lorsque les marchés financiers rebondiront. L’état financier stable de Holstein Canada, allié au soutien que l’Association reçoit des partenaires de l’industrie, améliore sa capacité d’adoucir les ralentissements de l’économie et lui permet de continuer à offrir des services et programmes au bénéfice de ses clients et membres.

À l’Assemblée annuelle, un des principaux sujets des conversations de corridor aura été la génomique et son énorme impact anticipé sur l’industrie laitière. Certains prévoient que la génomique sera le plus grand changement à avoir pris place depuis l’arrivée et l’utilisation généralisée de l’insémination artificielle, en ce sens qu’elle offre une prévision plus précise du potentiel génétique d’un animal. Holstein Canada offre aux éleveurs un service de génotypage des animaux afin de déterminer leur Valeur d’élevage estimée génomique (VÉEG). À compter des évaluations génétiques d’août 2009, des valeurs génomiques combinées (VÉEG et MPG) seront rendues publiques par le Réseau laitier canadien. Bien que tout cela soit hautement excitant, on encourage toutefois les producteurs à gérer la génomique avec prudence en vue de son utilisation pour le progrès génétique à la ferme et pour une rentabilité accrue.

Le président sortant, Brian Leach, a parlé de ses dix ans en tant que membre du conseil d’administration et président comme d’un voyage enrichissant. Pour lui, représenter l’Association au pays et dans le monde au cours de son 125e anniversaire fut un privilège.

Tout en commentant sur sa fierté à l’égard des réalisations des éleveurs, du conseil et du personnel, le président a expliqué que les membres feront face à plusieurs défis dans le futur. Il en va de la responsabilité de Holstein Canada de créer des programmes d’enregistrement et de classification à valeur ajoutée pour ses clients. Il a ajouté que les classificateurs travaillant sur le terrain pourraient occuper un rôle basé plus sur les relations avec la clientèle et ainsi devenir le lien clé avec tous les membres du Canada. Il aimerait qu’un comité sur la gouvernance soit nommé et puisse ainsi donner des orientations sur le fonctionnement du conseil d’administration, plus spécifiquement en ce qui a trait au processus de recrutement de ses membres et à leur succession.

Ayant eu l’occasion au cours de son mandat de représenter Holstein Canada au sein de plusieurs comités sur la santé, monsieur Leach a pointé la santé animale comme sujet de la plus haute importance pour tout le secteur laitier. Il a insisté sur le fait que les procédures de biosécurité et les Pratiques de gestion optimales (PGO) deviendront monnaie courante au fur et à mesure que la traçabilité nationale deviendra une réalité destinée à maintenir la confiance du consommateur et à assurer l’accès aux marchés mondiaux.

Le président du conseil, Germain Lehoux, a expliqué que le conseil a cerné trois objectifs majeurs afin de gérer une Association qui soit futuriste : une part de marché plus grande impliquant une augmentation du nombre d’enregistrements, un accroissement du nombre de sujets classifiés et un resserrement du contrôle des dépenses de l’Association.

Germain Lehoux a déclaré qu’il avait de grands espoirs pour le projet de technologie de l’information de l’Association lancé l’an dernier. Devant être complété plus tard cette année, le projet vise à protéger l’imposante base de données du Canada et améliorer la fonctionnalité au regard de l’échange électronique d’information avec les membres et les clients. Le projet vise également un nouveau module financier qui permettra d’améliorer le traitement des données et la création de rapports. La base de données est la principale source d’information de Holstein Canada, disponible en tout temps, sept jours sur sept.

Holstein Canada continue de travailler avec les partenaires de l’industrie afin de faire la promotion des exportations de bétail sur pied, d’embryons et de semence sur des marchés établis et émergents.

Le conseil d’administration maintient fermement son appui au Projet sanitaire national des bovins laitiers. Les données recueillies sur huit maladies ciblées aideront les éleveurs dans la gestion de leur troupeau et à mieux cibler la sélection génétique désirée. Holstein Canada entend dynamiser ses programmes de lutte contre la leucose bovine enzootique et la maladie de Johne.

Le président du conseil Lehoux a aussi fait allusion à un projet quinquennal visant la traçabilité et le testage génotypique de base (avec le panel de 384 SNP) de tout le cheptel laitier canadien. Cette base de données unique au monde permettra de consolider notre position de chef de file innovateur en sélection de la Holstein.

Holstein Canada anticipe avec frénésie de recevoir le Congrès mondial Holstein-Friesian en 2012.

Le secrétaire-gérant Keith Flaman a fait remarquer qu’avec l’évolution mondiale, le commerce électronique devient la norme. L’Association vise à répondre à une demande accrue de services et programmes en format électronique, espérés par les clients branchés. Par exemple, 76 % des demandes d’enregistrement sont maintenant reçues par voie électronique. Cet été, un site Web entièrement revu et plus convivial sera lancé afin d’offrir une efficacité et une satisfaction de la clientèle accrues.

Le secrétaire-gérant a présenté un certain nombre de statistiques relatives à l’industrie laitière. Les chiffres montrent que la portion des producteurs laitiers qui utilise les programmes d’amélioration de la race n’a jamais été si élevée. Holstein Canada doit faire face aux demandes de la génération Y, qui s’attend à des changements continus, une croissance rapide et un service personnalisé. Monsieur Flaman a déclaré que les administrateurs, l’industrie toute entière et les éleveurs doivent redoubler d’effort avec dynamisme.

Bien qu’aucune proposition de modification des Statuts n’ait été présentée, des conversations sérieuses ont eu lieu durant la portion Résolutions de l’ordre du jour. Le sujet ayant généré le plus de discussion fut l’opposition à l’intention du conseil d’éliminer la classe des Un an senior non en lactation de la Foire royale d’hiver de l’agriculture à compter de 2010. La résolution de l’AGA annulant cette décision fut adoptée à la très grande majorité; quatre autres résolutions adoptées seront traitées par le conseil.

On a profité de l’AGA pour remettre au Dr Gordon Atkins, de Calgary, Alb., le très convoité Certificat de mérite supérieur. Ce talentueux vétérinaire a été honoré pour avoir partagé son incroyable savoir et fait avancer les connaissances en matière de conformation fonctionnelle des Holstein du Canada, résultant ainsi en une rentabilité à vie accrue pour ces bêtes.

Despointes James Sydney fut couronnée Vache de l’année 2008 pour ses éleveurs et propriétaires Gaétan Brunelle et Sonia Champagne, de Sainte-Sophie-d’Halifax, Qc.

Le conférencier invité Douglas Blair, de Calgary, Alb., a présenté un exposé sur les 125 ans de changement et progrès pour les Holstein du Canada.

Vingt et un éleveurs Holstein de tout le Canada ont reçu une plaque de Maître-éleveur au cours d’un dîner gala ayant eu lieu la soirée précédant l’Assemblée annuelle.

La Vente nationale a généré une moyenne de 8 667,09 $ par tête, avec le plus fort prix à 44 000 $ pour Pierstein Talent Ruby, une génisse senior de la très acclamée Thrulane James Rose (EX-97-2E).

La Grande Championne de l’Exposition du Congrès où 177 têtes ont été présentées fut la meilleure Vache adulte et Championne senior, Alholm Rudolph Jingle (EX-95-4E), propriété de Morsan Farms Ltd, de Ponoka, en Alberta.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Holstein Canada
http://www.holstein.ca/

Commentaires