Le Centre de recherche de Saint-Hyacinthe inaugure ses nouvelles installations

Saint-Hyacinthe (Québec), 19 juin 2002 – Le Centre de recherche et de développement sur les aliments de Saint-Hyacinthe a inauguré ses toutes nouvelles installations qu’utilisent les entreprises agroalimentaires pour la mise au point de nouveaux produits.

Le député de Bonaventure-Gaspé-Îles-de-la-Madeleine-Pabok, M. Georges Farrah, représentait le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, ainsi que le secrétaire d’État à l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l’honorable Claude Drouin, lors de la cérémonie d’aujourd’hui. Les travaux entourant le Projet d’innovation technologique, une initiative de huit millions de dollars, avaient été entamés en avril 2001.

Le projet a été élaboré conjointement par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) qui a versé six millions de dollars, l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec (ADECRQ) a versé deux millions de dollars et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a supervisé les travaux.

« Je suis très heureux de voir les résultats de travaux de rénovation d’une telle envergure, a déclaré M. Farrah. Ces nouvelles installations d’avant-garde fourniront au secteur canadien de l’agriculture et de l’alimentation les meilleurs outils qui soient pour tirer parti des possibilités offertes par la science. Les nouveaux produits et processus améliorés avantageront directement les entreprises canadiennes d’aliments et de boissons qui doivent faire face à la concurrence sur les marchés intérieurs et étrangers, et créeront ainsi une nouvelle richesse et de nouveaux débouchés. »

L’agrandissement de ce centre québécois facilitera la recherche et le développement de nouvelles technologies et permettra de mieux servir l’industrie agroalimentaire en fournissant des installations et de l’équipement de calibre international, ainsi qu’une expertise de premier plan. Depuis 1987, plus de 780 entreprises ont eu recours au programme pour la réalisation de 1 440 projets. L’utilisation sans cesse grandissante des installations a entraîné le besoin de reconstruction. Les nouvelles installations seront consacrées aux travaux d’amélioration et de développement réalisés par les entreprises de transformation des aliments, en particulier celles qui oeuvrent dans le domaine des ingrédients biologiques et des nutraceutiques.

Le Centre de recherche et de développement sur les aliments est l’un des 19 centres de recherches d’AAC. Il constitue le principal centre de recherche sur la transformation des aliments, se spécialisant dans le traitement et la conservation ainsi que dans la qualité et la salubrité des aliments, dans le but d’accroître la compétitivité du secteur.

L’encouragement de la recherche constitue l’un des éléments principaux du Cadre stratégique pour l’agriculture, à l’égard duquel les ministres de l’Agriculture du Canada ont conclu un accord de principe l’an dernier. Le Cadre a pour objectif de faire du Canada le chef de file en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production respectueuse de l’environnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA)

http://res.agr.ca/sthya/index.htm

Développement économique Canada

http://www.dec-ced.gc.ca/

Commentaires