Le Ford F-150 domine toujours

Le segment des camionnettes figure pami les plus populaires au Québec

Avec 23 481 unités vendus en 2018*, la camionnette Ford F-150 domine toujours le marché des véhicules neufs au Québec, et ce, pour une 3e année consécutive, selon une compilation faite par le magazine Protégez-vous. La Honda Civic, qui a longtemps été en tête du marché, vient loin derrière avec 17 627 véhicules vendus l’an dernier.

Mais ce n’est pas que le modèle de Ford qui attire les acheteurs. La catégorie des pick-up est la 3e plus populaire, derrière les VUS et les compacts. La tendance est présente depuis plusieurs années, note Julien Amado, journaliste automobile à Protégez-vous. « Même si les ventes ont diminué en 2018 (-7,5% pour le Ford 150), c’est un type de véhicule qui reste populaire. Les ventes de la catégorie en 2015 se situaient à 50 000 (pour le Québec), à 65 000 en 2016 et à 68 000 en 2017 ».

Tout comme les VUS, les camionnettes jouissent d’un grand intérêt auprès des acheteurs, intérêt qui n’est pas étranger aux baisses du prix du carburant dans les dernières années. Leurs ventes sont en hausse constante depuis les 10-15 dernières années. « Même si les camionnettes consomment beaucoup, leur popularité est en hausse. Elles ne sont plus limitées à un usage utilitaire comme c’était le cas avant. Elles procurent un aspect sécurisant, un peu à l’image des VUS. C’est peut-être la raison pour laquelle on en voit plus aujourd’hui dans les centres urbains », avance M.Amado.

Malgré la fiabilité des japonaises, l’image très forte développée durant des années par les constructeurs américains leur a assuré des acheteurs fidèles, comme le montre les chiffres des ventes. « Les gens ont un constructeurs fétiche et ils y restent fidèle », indique le journaliste de Protégez-vous. Voici les ventes pour 2018 des camionnettes.

Ford F-150 : 23 481

Chevrolet Silverado : 7761 GMC Sierra : 11 418

Ram 1500-2500-3500: 10 713

Toyota Tundra: 2000

Nissan Titan : 840

Des modèles qui se renouvellent

La catégorie des camionnettes a évolué rapidement dans les dernières années et les modèles se sont renouvelés. Tout en demeurant uniformes dans l’ensemble, les modèles offrent certaines nouveautés.

La Chevrolet Silverado et GMC Sierra1500 ont été redessiné pour 2019. Leur poids a été réduit grâce à l’aluminium et des moteurs turbo et 6 cylindres diésel sont offerts.  Le Ford F-150 a un nouveau V6 turbodiésel optionnel et l’application FordPass Connect est livrée dans toutes les versions, à l’exception de la XL.

La RAM 1500 a également été redessinée pour 2019. Elle a un nouveau châssis plus robuste et plus léger, ainsi que de nouveaux amortisseurs. Le modèle hybride léger (eTorque) est livré de série avec le moteur V6 de 3,6 L. Le modèle est moins imposant que les anciennes versions.

Des modèles intermédiaires refont leur apparition. C’est le cas du Toyota Tacoma et Ford Ranger qui sont offerts comme tel mais ces modèles ne sont pas si réduits qu’il y parait. « Ils ont la même taille que le F-150 d’il y a 20 ans. Il y a une grande gamme de catégories à l’intérieur des  modèles offerts par les constructeurs et il est possible de trouver ce que l’on recherche à un prix moindre que le prix de départ des intermédiaires”, signale M.Amado.

Quelques conseils d’achat

Puisque plusieurs constructeurs offrent des nouveautés pour 2019, il est difficile de donner des conseils d’achat. C’est différent toutefois pour les camionnettes d’occasion. Le premier conseil de M.Amado est de vérifier si le véhicule a reçu un traitement antirouille puisque l’ensemble des modèles sont sensibles à la corrosion. Le moteur turbodiésel GM Sierra et Ram ne sont pas recommandés puisqu’ils ont connu des problèmes. La suspension à air de ces modèles a également des ennuis, liée au climat québécois et est couteux à faire réparer. Le moteur écoboost de Ford, version turbo de la 1re année remplit pour sa part partiellement ses promesses puisqu’il demeure énergivore.

Au niveau des moteurs V6 et V8, le journaliste automobile recommande d’éviter les moteurs plus complexes du point de vue technologique puisqu’il estime que les propriétaires s’exposent à des risques, surtout ceux qui voudront en faire un grand usage et faire beaucoup de kilométrage. « En raison des problèmes possibles, il y aura un manque à gagner ».

Et les modèles électriques?

Les camionnettes électriques brillent par leur absence, ce qui s’explique par les défis à surmonter au niveau de la force de la batterie pour ce type de véhicule.

Si Tesla va de l’avant avec sa promesse de livrer une camionnette prochainement, le constructeur pourrait amorcer une petite révolution dans le milieu, avance M.Armado. « Si Tesla livre une camionnette plus performante que les américaines, cela aura un impact sur la catégorie. Elle pourrait amener de gros changements et remettre en question ce qui est proposé, comme ce qui s’est produit dans les autres catégories de véhicules. »

*chiffres fournis par les constructeurs

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires