Le gouvernement québécois déçu de la décision du groupe spécial de l’OMC sur le lait d’exportation

Québec (Québec), 25 juin 2002 – C’est avec déception que la ministre déléguée à l’Industrie et au Commerce, Mme Lucie Papineau, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, ont pris connaissance de la décision du Groupe spécial de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui examinait la conformité des mécanismes canadiens d’exportation du lait.

Le Groupe spécial a conclu que le Canada ne respectait pas ses engagements de réduction des subventions à l’exportation. À cet égard, les ministres trouvent contestable le fait que le Groupe spécial ait rejeté les arguments du Canada.

La ministre Papineau a profité de sa rencontre avec son homologue fédéral, M. Pierre Pettigrew, pour rappeler l’importance pour le Québec de poursuivre la démarche en appel. « Nous sommes déçus de la décision rendue par le Groupe spécial. C’est pourquoi, nous sommes en accord avec l’approche proposée par le gouvernement fédéral, à savoir de porter cette décision en appel, de manière à éviter de prolonger l’incertitude qui confronte l’industrie québécoise du lait » a précisé la ministre Papineau.

Le gouvernement du Québec examine actuellement le rapport du Groupe spécial. « En collaboration avec les intervenants du secteur laitier, nous souhaitons tout mettre en oeuvre afin de contribuer à renverser la décision du Groupe spécial », a indiqué M. Arseneau.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Ministère de l’Industrie et du Commerce

http://www.mic.gouv.qc.ca/index.html

Commentaires