Le ministre Béchard est incohérent et méprisant envers les fromagers artisans selon l’opposition

Québec (Québec), 15 décembre 2009 – La députée d’Iberville et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, Marie Bouillé, dénonce l’attitude du ministre Claude Béchard envers les fromagers artisans. « Encore une fois, le ministre Béchard n’en fait qu’à sa tête et n’écoute pas les demandes des fromagers artisans et les conclusions du rapport de la Protectrice du citoyen », a déclaré Mme Bouillé.

Elle juge totalement insatisfaisante la récente offre faite par leministre en guise de compensation à la suite de la crise du fromage, une autreoffre d’ailleurs rejetée par l’Association des fromagers artisans du Québec.« Cette offre était un cadeau empoisonné de la part du ministre Béchardpuisqu’elle avait directement pour effet de hausser l’endettement desproducteurs », a poursuivi la porte-parole de l’opposition officielle.

La députée d’Iberville rappelle que le dernier rapport de la Protectricedu citoyen demandait au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et del’Alimentation (MAPAQ) de procéder à une évaluation indépendante du préjudicesubi par les fromagers artisans. « Six mois se sont écoulés depuis et rien n’aété fait. Doit-on en conclure finalement que le ministre Béchard a peur devoir le résultat de cette évaluation? », se questionne Mme Bouillé.

Elle reproche également au ministre Béchard de ne pas avoir agi encore,selon les recommandations de la Protectrice du citoyen qui demandaitexpressément au ministre de dédommager les fromageries Blackburn et del’île-aux-Grues puisque leurs produits ont été accusés à tort par le MAPAQ.

Mépris et incohérence
Elle estime d’ailleurs que le ministre de l’Agriculture fait preuve d’unetotale incohérence. « Alors que le ministre Béchard se targue de vouloir mettreplus de produits du Québec sur les tablettes des marchés d’alimentation, ilest en train de tuer à petit feu un des fleurons de notre industrieagroalimentaire. Les fromages québécois sont de plus en plus recherchés auQuébec et à travers le monde », a-t-elle ajouté, soulignant que depuis la crisedu fromage l’an dernier, le Québec a perdu environ la moitié de sesfromageries au lait cru.

« Le ministre Béchard doit cesser de mépriser les fromages artisanaux. Ildoit écouter les demandes venant des producteurs qui veulent assurer leursurvie. C’est d’ailleurs à se demander qui le ministre défend-il? Il est leministre de qui et de quoi s’il ne défend pas les producteurs? », a concluMarie Bouillé.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires