Le ministre Ritz fait la promotion de l’agriculture canadienne au Japon

Osaka (Japon), 12 novembre 2009 – Les agriculteurs canadiens produisent des aliments de qualité supérieure dont la salubrité est inégalée dans le monde. Le ministre Gerry Ritz a donc dirigé une mission au Japon pour créer de nouveaux débouchés commerciaux en rencontrant les nouveaux représentants élus de ce pays et en démarrant l’Initiative de promotion de la marque Canada au Japon avec un investissement initial d’un million de dollars.

« Il était très important pour nous d’aller rencontrer les membres du nouveau gouvernement du Japon dans les 100 premiers jours suivant leur entrée en fonction, a déclaré le ministre Ritz. Les discussions que tiennent actuellement les représentants de nos deux pays établiront le plan d’action à long terme pour l’agriculture et feront en sorte que l’agriculture demeure une pierre angulaire de la solide relation commerciale entre le Canada et le Japon. »

Le ministre Ritz a réitéré la demande de longue date du Canada pour un accès élargi du bœuf canadien au marché japonais. La salubrité du bœuf canadien est reconnue par des organismes scientifiques internationaux comme l’OIE. L’accès des exportations canadiennes de bœuf au Japon se limite actuellement aux produits issus de bovins âgés de moins de 21 mois.

Le ministre Ritz a également annoncé un investissement initial d’un million de dollars pour démarrer l’Initiative de promotion de la marque Canada (IPMC) au Japon. L’investissement annoncé fait partie de l’IPMC, un programme de 32 millions de dollars qui comprend des études de marché, de la publicité, des offres spéciales en magasin et d’autres activités promotionnelles. L’IPMC est une autre preuve que le Plan d’action économique du Canada produit des résultats pour les agriculteurs canadiens.

« Les familles japonaises recherchent les aliments canadiens lorsqu’elles vont à l’épicerie, a ajouté le ministre Ritz. Grâce à l’IPMC, elles pourront voir la feuille d’érable sur les excellents produits de nos agriculteurs. Ce genre d’initiative permet de produire des résultats concrets sous la forme de commandes remplies et de prix de prestige pour les producteurs canadiens. »

Au cours de la mission, le ministre Ritz a rencontré le ministre de l’Agriculture de l’Alberta George Groeneveld, qui dirigeait une délégation de sa province au Japon. « Le Japon étant un marché essentiel pour les agriculteurs canadiens, nous travaillons ensemble à tous les niveaux pour créer de nouveaux débouchés, » a conclu le ministre Ritz.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
http://www.agr.gc.ca

Commentaires