Le numéro de mars du Bulletin est prêt!

Dominic Dubuc de Saint-Isidore de La Prairie aime essayer de nouvelles techniques sur sa ferme. Il a testé notamment la culture sur billons dans le maïs et le soya. Il a tenté la culture biologique avant de revenir au conventionnel. Il participe présentement à un projet de semis à taux variable.Toutjours en prônant un travail minimum du sol et en gardant le mot « rentabilité » en tête.

Les producteurs dépensent une fortune pour acheter un pulvérisateur agricole. Mais ils ne font pas toujours le bon choix de buses, ce qui peut enrayer jusqu’à 20 % l’efficacité de la pulvérisation, et même brûler des champs. Le Bulletin s’est entretenu avec un spécialiste de la question.

Alors que toute l’industrie porcine québécoise vivait l’une des pires crises de son histoire, Claude-Émilie Canuel et Louis-Philippe Roy rêvaient d’acheter une ferme porcine. Pas facile de devenir producteurs de porcs quand nos parents n’ont pas de ferme à nous transmettre. Histoire d’un transfert non apparenté réussi.

Afin de répondre à la demande de clients, Olymel a décidé d’offrir du poulet et des dindons sans antibiotiques. L’entreprise de transformation s’est mise à la recherche d’éleveurs prêts à vivre l’aventure. Magella Pépin, de La Guadeloupe en Beauce, fait partie des quelques éleveurs de poulets qui ont répondu à l’appel.

Atteindre l’idéal de qualité et de rendement dans les fourrages n’est pas une mince affaire. Pour obtenir un foin de bonne qualité, c’est-à-dire un foin récolté au bon stade de maturité et au bon taux d’humidité, plusieurs facteurs jouent un rôle. Consultez le Guide fourrages et pâturages 2017 pour plus de détails.

Vous n’êtes pas déjà abonné au Bulletin des agriculteurs? Faites-le en cliquant ici.

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Marie-Claude Poulin

Commentaires