Le prix du porc en chute libre

Source: écho-Porc, 16 novembre 2015 (CDPQ)

Source: écho-Porc, 16 novembre 2015 (CDPQ)

La semaine dernière, le prix du porc au Québec s’est effondré, encaissant sa chute la plus forte en pourcentage en sept ans pour la même semaine, nous apprend l’écho-Porc du lundi 16 novembre. Le prix moyen au Québec a dégringolé de 16,07$, soit une baisse de 9,6%, pour se terminer à 151,80$/100 kg.

C’est l’important recul du prix de référence américain qui en est responsable. Toutefois, la dépreciation de 0,8% de notre devise par rapport au dollar américain a amorti la baisse.

Viande rouge et cancer

Selon le stratège de marché des viandes Gabriel Joubert-Séguin, de RJO’Brien et Associés Canada, la chute des prix de l’automne sur les marchés a été déclenchée par l’étude de l’Organisation mondiale de la santé établissant un lien entre la consommation de viande rouge et le cancer. « Le prix des découpes a baissé dans la semaine qui a suivi et une fois que la tendance est partie, les spéculateurs embarquent là-dedans », dit-il.

À cela, il faut ajouter la tendance saisonnière. En novembre et décembre, il y a toujours abondance de viande sur les marchés, ce qui pousse les prix à la baisse. « Contrairement aux grains, la viande doit être consommée plus rapidement », explique Gabriel Joubert-Séguin. D’où un effet important et rapide sur le prix.

Retour de balancier

Selon les analystes, la conséquence de cette baisse de prix sera la diminution de l’expansion du cheptel américain, ce qui limitera l’offre en 2016. La baisse du prix américain stimulera les exportations. Un marché prometteur est la Chine. Depuis deux ans, le cheptel de porcs chinois a diminué de 15%. La baisse du cheptel reproducteur chinois est de 20%. « Tôt ou tard, ils vont acheter à l’international », explique Gabriel Joubert-Séguin.

À cela, il faut ajouter que le prix du porc est trois fois plus élevé en Chine qu’aux États-Unis. À la fin octobre, le prix carcasse en Chine était de 1,50 $US/lb de carcasse, alors qu’aux États-Unis, le prix sur décembre est de 53 ¢US/lb carcasse (en date du 16 novembre). Cette différence de prix, les intérêts chinois dans la compagnie Smithfield et la levée de l’interdiction d’importer de plusieurs abattoirs américains par le gouvernement chinois font dire aux analystes que les Chinois importeront du porc américain.

Le prix du porc devrait augmenter dans les prochains mois, mais il faudra être patient. « Ça remonte toujours plus lentement que ça baisse », explique Gabriel Joubert-Séguin. Le printemps est toujours une période de forte demande de viande de porc. Souhaitons que la hausse se manifeste avant.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Marie-Josée Parent

Commentaires