Les agriculteurs ont demandé, et reçu, une place dans le débat des chefs

Ottawa (Ontario), 10 janvier 2006 – Les agriculteurs canadiens ont enfin réussi à mettre leurs enjeux à l’ordre du jour du débat électoral national. Hier soir, pendant le troisième des quatre débats prévus, les chefs des principaux partis fédéraux canadiens ont dû répondre à une question sur les politiques agricoles. À l’invitation de la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) et de ses membres, les agriculteurs canadiens inondent les lignes des médias de questions sur l’agriculture depuis décembre.

« L’agriculture prend enfin sa place parmi les enjeux électoraux prioritaires, grâce au travail accompli par tous les agriculteurs canadiens, qui ont refusé d’être laissés pour compte », a déclaré le président de la FCA, Bob Friesen.

La question d’hier soir mentionnait la crise du revenu agricole et la diminution du nombre d’agriculteurs au Canada. La FCA a été ravie d’entendre tous les candidats reconnaître les lacunes du PCSRA et réitérer leur appui à l’égard de la gestion de l’offre. Par contre, toutes les déclarations des chefs manquaient de vision à long terme sur les façons de venir à bout de la crise du revenu agricole. Individuellement, les chefs ont fait d’importantes déclarations dans leurs réponses. Paul Martin a reconnu l’efficience des agriculteurs canadiens et les conséquences qu’ont pour eux les subventions déloyales des concurrents. Jack Layton a promis un milliard de dollars au secteur des céréales et des graines oléagineuses, pour régler le problème crucial des besoins immédiats à court terme. Au sujet des négociations commerciales, Stephen Harper a traité de la nécessité d’élargir l’accès des producteurs canadiens aux marchés mondiaux.

La FCA exhorte tous les partis à continuer d’aborder les questions agricoles et à leur accorder une place prépondérante dans leurs campagnes électorales. Le vendredi 13 janvier, la FCA a organisé un débat électoral sur la politique agricole auquel participeront le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Andy Mitchell, et les porte‑parole en matière d’agriculture Diane Finley, Charlie Angus et André Bellavance.

Le débat est archivé sur le site de la FCA.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bloc québécois
http://www.blocquebecois.org/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Nouveau Parti Démocratique (NPD)
http://www.ndp.ca

Parti libéral du Canada
http://www.liberal.ca/

Parti progressiste-conservateur (PC)
http://www.pcparty.ca/

Commentaires