Les agriculteurs québécois penchent pour l’étiquetage obligatoire des OGM

Montréal (Québec), 15 mai 2001 – Plus de huit agriculteurs québécois sur dix se disent en faveur de l’étiquetage obligatoire des OGM, selon un sondage du Groupe Everest, mené pour le compte de la Banque Nationale et du quotidien La Presse. Tant chez les utilisateurs d’OGM que chez ceux qui ne les utilisent pas, cette volonté d’un étiquetage obligatoire est présente chez 82,7 pour cent d’entre eux.

Les agriculteurs rejoignent en ce sens les préoccupations des consommateurs dont une forte majorité réclame que les produits qui contiennent des ingrédients transgéniques en fassent la mention.

Le gouvernement canadien applique une politique d’étiquetage volontaire de ces produits, en autant que les aliments transgéniques soient considérés comme équivalents à leur version traditionnelle par Santé Canada.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque Nationale du Canada

http://www.bnc.ca

Santé Canada

http://www.hc-sc.gc.ca

Commentaires