Les agronomes discutent des enjeux de la profession

Montréal (Québec), le 25 mai 2000 – C’est sous le thème de « L’agronome à l’aube d’un nouveau millénaire » que se tiendra, les 2 et 3 juin prochain, le 63e Congrès annuel de l’Ordre des agronomes du Québec, à l’Hôtel Gouverneur de Saint-Hyacinthe. Quelque 400 agronomes sont attendus pour l’occasion.







L’évolution de la science agronomique, les bouleversements des contextes économiques et sociaux ainsi que le développement rapide des technologies de l’information demandent de prendre un temps de réflexion pour mieux définir le rôle que devra jouer le professionnel de l’agroalimentaire.


Le thème de ce Congrès, « L’agronome à l’aube d’un nouveau millénaire », interpelle directement tous les agronomes. L’évolution de la science agronomique, les bouleversements des contextes économiques et sociaux ainsi que le développement rapide des technologies de l’information demandent de prendre un temps de réflexion pour mieux définir le rôle que devra jouer le professionnel de l’agroalimentaire.

C’est dans cet esprit que les agronomes se réunissent, attirés par un programme de qualité réunissant des conférenciers renommés. Ces dix personnalités du monde agricole se prononcent sur l’évolution de l’agroalimentaire et sur les nouvelles tendances en alimentation, tant à l’échelle du Québec que sur le plan international. Ils traitent des répercussions de nos actions sur les productions animale et végétale, sur la gestion de l’entreprise agricole et dans la transformation des aliments. Il est également question des compétences que les professionnels doivent maîtriser pour intervenir adéquatement dans les différents dossiers où ils sont engagés.

Afin de continuer à jouer pleinement son rôle de protection du public, l’OAQ devra tenir compte des interventions agronomiques développées dans un contexte d’évolution rapide ainsi que dans de nouveaux secteurs de pratique. En ce sens, le Congrès 2000 permettra d’aborder les prochaines années avec
lucidité et confiance.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ordre des agronomes du Québec

http://www.oaq.qc.ca/

Commentaires