Les coopératives canadiennes sur une lancée

Ottawa (Ontario), 18 octobre 2001 – Les 50 premières coopératives du Canada ont continué de prospérer l’an dernier, réalisant un chiffre d’affaires de 20,5 milliards de dollars, selon une liste dévoilée par le secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell.

La liste révèle que les coopératives sont demeurées une source importante d’emplois dans bon nombre de régions du pays. En 2000, les 50 premières coopératives ont employé 37 665 personnes. Avec son effectif de plus de 8000 employés, la Coopérative fédérée de Québec occupe toujours le premier rang des employeurs du mouvement coopératif.

Le nombre de membres des 50 premières coopératives a augmenté de 6,8 pour cent en 2000. En tenant compte de l’augmentation de 1999, on arrive à une hausse de plus de 15 pour cent pour la période de deux ans.

« Les coopératives du Canada sont non seulement une source vitale d’emplois, mais aussi un volet important de l’économie canadienne, a souligné M. Mitchell, qui est également responsable du secteur coopératif. En réinjectant leurs épargnes et leurs profits dans les économies locales, les coopératives aident à répondre aux besoins de certaines collectivités, notamment dans les régions rurales et éloignées. Le gouvernement du Canada est fier de son partenariat avec le secteur coopératif et de notre engagement commun à l’égard de la promotion du développement économique et social du pays. »

Avec son chiffre d’affaires de plus de 3,3 milliards de dollars, le Saskatchewan Wheat Pool demeure la plus imposante des 50 premières coopératives canadiennes. Le groupe Federated Co-operatives Limited occupe le deuxième rang sur la liste.

Deux coopératives du Québec apparaissent sur la liste pour la première fois. La Fédération des coopératives de Nouveau-Québec, un grossiste qui vend des marchandises diverses aux collectivités Inuits du nord du Québec et commercialise à son tour les objets d’artisanat des Inuits, vient au 47e rang. La Société coopérative agricole La Seigneurie, une entreprise qui pratique l’élevage du porc, exploite une fabrique d’aliments du bétail et vend diverses fournitures agricoles à ses membres, occupe le 49e rang.

Les coopératives de services financiers comme les caisses populaires et les caisses de crédit ne figurent pas sur la liste des 50 premières coopératives. Par ailleurs, dix coopératives non financières faisant partie de cette liste figurent également sur la liste des 500 premières entreprises canadiennes (Top 500) du National Post.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec

http://www.coopfed.qc.ca/

Federated Co-operatives Limited

http://www.fcl.ca/

Saskatchewan Wheat Pool

http://www.swp.com/

Commentaires