Les ministres canadien et russe de l’agriculture discutent de commerce agricole

Ottawa (Ontario), 7 mai 2003 – Il a été question, lors d’une réunion bilatérale entre le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre de l’Agriculture de la Russie, M. Aleksei Gordeyev, de la politique sur l’agriculture durable, de développement rural, de coopération en matière de recherche, de l’adhésion souhaitée par la Russie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’améliorations en matière d’accès aux marchés pour les deux pays.

Une large part de la réunion a été consacrée aux nouvelles mesures commerciales de la Russie concernant la viande et à leurs impacts sur les exportations canadiennes. Les ministres ont discuté des façons dont les deux pays peuvent régler leurs différends en vue de continuer d’améliorer le commerce agricole bilatéral.

« La rencontre d’aujourd’hui nous a permis d’échanger des points de vue sur les questions agricoles qui intéressent les deux pays, a déclaré M. Vanclief. J’ai fait savoir au ministre Gordeyev que les nouvelles mesures commerciales de son pays avaient entraîné une réduction des exportations canadiennes de porc et de volaille, et nuisent à la capacité de nos exportateurs d’être concurrentiels en Russie. »

Monsieur Vanclief et le ministre Gordeyev, qui est également le vice-premier ministre de la Russie, se sont réunis à la suite de la participation du ministre Gordeyev à la Conférence de Montréal. Ils s’étaient déjà rencontrés lors du Sommet mondial de l’alimentation à Rome, en juin 2002, puis plus tard la même année lors de la visite du ministre Vanclief en Russie.

La Russie, avec ses importations agroalimentaires annuelles de 10 milliards de dollars US, est le 13e importateur d’aliments au monde et l’un des principaux intervenants en agriculture à l’échelle internationale.

« Le Canada a appuyé sans réserve l’accession de la Russie à l’OMC et participe activement au processus de négociation qui préside à l’entrée de la Russie à l’OMC en tant que membre. Nous cherchons en outre à obtenir des engagements en matière d’accès aux marchés grâce auxquels les exportations canadiennes continueront de croître », a déclaré M. Vanclief.

Nous sommes d’avis que la nouvelle mesure sur les importations de viande adoptée par la Russie représente un pas en arrière, et c’est ce message que j’ai communiqué au ministre Gordeyev. Le Canada croit fermement que l’accession de la Russie à l’OMC devrait améliorer et non diminuer l’accès aux marchés du Canada. »

Monsieur Vanclief a également déclaré que la réunion avait aussi porté sur les nombreux aspects positifs de la coopération et du commerce en agriculture entre le Canada et la Russie. « Nous entretenons des partenariats commerciaux positifs dans un certain nombre de secteurs, et j’ai bon espoir que si nous poursuivons des dialogues comme celui d’aujourd’hui, le commerce agricole s’élargira au profit de nos deux pays. »

Le ministre a précisé que le gouvernement du Canada accordait une grande importance aux relations entre le Canada et la Russie. En 2001, le commerce agroalimentaire Canada-Russie a atteint près de 90 millions de dollars. La Russie constituait en 2001 le cinquième plus important marché d’exportation pour le porc du Canada, la volaille se classant au quatrième rang et les fruits de mer au 22e rang.

Monsieur Vanclief a déclaré que le ministre Gordeyev et lui-même avaient conclu leur rencontre avec un engagement, soit celui de voir à ce que leurs représentants commerciaux poursuivent leur travail de manière à trouver une conclusion satisfaisante aux différends commerciaux qui subsistent et afin que le commerce entre les deux pays puisse continuer de croître.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires