Les ministres commentent le rapport sur l’ESB rédigé par l’équipe internationale

Ottawa (Ontario), 26 juin 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et la ministre de la Santé ont rendu public le rapport rédigé par l’équipe internationale qui a évalué l’enquête menée par le Canada à la suite de la détection de l’ESB chez une vache en Alberta.

Les ministres ont indiqué que le gouvernement du Canada allait réagir rapidement aux recommandations de l’équipe internationale, en étroite collaboration avec les provinces, les territoires et l’industrie canadienne. Les ministres ont aussi insisté sur l’importance de collaborer de près avec les autorités américaines et les autres partenaires commerciaux pour faire avancer le dossier puisque le marché nord-américain est intégré.

« Les réserves alimentaires canadiennes continuent d’être salubres, a affirmé la ministre de la Santé, Anne McLellan. Notre priorité numéro un est la santé et la sécurité de la population canadienne. Santé Canada s’appuiera sur les mesures déjà en place pour protéger la santé et la sécurité du grand public. »

« Le Canada dispose de l’un des meilleurs systèmes de salubrité des aliments au monde, et nous avons l’intention de rendre notre système encore plus sécuritaire, a indiqué le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lyle Vanclief. L’équipe internationale a souligné la qualité de l’enquête canadienne sur ce cas et l’efficacité des mesures déjà mises en oeuvre par le Canada en vue de protéger la population. Le gouvernement du Canada réagira rapidement aux recommandations du groupe d’experts. En particulier, nous convenons qu’il est nécessaire d’agir vite en ce qui a trait aux MRS et nous sommes résolus à appliquer des changements le plus tôt possible. »

L’équipe internationale d’experts en maladies animales est arrivée au Canada le 7 juin 2003 dans le but d’évaluer l’enquête de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) sur l’ESB et les mesures de protection globales prises par le Canada à l’égard de la maladie. L’équipe est composée de scientifiques de la Suisse, des États-Unis et de la Nouvelle-Zélande. Le gouvernement du Canada est reconnaissant de l’apport et des avis fournis par ces experts en santé publique et animale reconnus et salue leur appui en ce qui a trait aux mesures que le Canada prend.

Le rapport a été traduit et il est maintenant disponible dans les deux langues officielles sur le site Web de l’ACIA.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Santé Canada
http://www.hc-sc.gc.ca

Commentaires