Les Viandes du Breton démarrent les opérations de leur usine à Rivière-du-Loup

Rivière-du-Loup (Québec), 11 septembre 2003 – Seize mois après l’incendie du 14 mai 2002 ayant rasé l’usine de Notre-Dame-du-Lac, Les Viandes du Breton démarrent officiellement les opérations de leur nouvelle usine de transformation de porc à Rivière-du-Loup. L’ensemble des activités deproduction ont repris le 25 août dernier.

Dans l’intervalle, l’entreprise aura perdu 25 % de ses fournisseurs etenviron 75 % de sa clientèle. Toutefois, pour le directeur général des Viandesdu Breton, Vincent Breton, « l’heure n’est plus aux regards vers le passé maisplutôt au développement d’une vision d’avenir. » Sous la gouverne d’uneadministration animée d’un nouveau dynamisme, Les Viandes du Breton sepréparent à occuper une place dominante sur les marchés d’exportation oùl’entreprise écoule près de 70 % de sa production.

L’usine de Rivière-du-Loup devient le fer de lance d’une stratégie depositionnement orientée vers trois pôles majeurs : l’exploitation de nouvellesniches de marché, la production de porc biologique et le renforcement desactivités d’exportation. La nouvelle usine de transformation des Viandes duBreton a entrepris des démarches pour l’obtention de la certificationbiologique internationale Q.A.I. (Quality Assurance International) et de lacertification américaine Certified Humane Raised and Handled pour le porcnaturel. Pour Vincent Breton, « ce n’est qu’un pas de plus afin d’élargir nosmarchés d’exportation. Nous nous attarderons ensuite à faire de notre usine lapremière en Amérique du Nord à mériter la certification européenne qui nousouvrira les portes de l’Europe. »

D’ici là, les mots d’ordre de l’équipe des Viandes du Breton sontinnovation, confiance et enthousiasme, ce qu’illustre bien le directeurgénéral Vincent Breton : « Aujourd’hui représente une renaissance. Notre usinede transformation de porc de Rivière-du-Loup est l’une des plus modernes enAmérique du Nord. Nous y trouvons un nouveau souffle dans un milieu qui nous aaccueillis à bras ouverts. Par leur rayonnement international, Les Viandes duBreton produiront des retombées importantes pour la région de Rivière-du-Loup.De plus, traditionnellement, nous apportons une contribution tangible audéveloppement local et régional des communautés où nous sommes présents. Voilàqui est de bon augure pour l’avenir. » La nouvelle usine, dont la productionatteindra son rythme de croisière d’ici quelques mois, a une capacité totalede 18 000 porcs par semaine sur deux quarts de travail. Elle pourra compterjusqu’à 450 employés.

Pour témoigner de leur détermination, les dirigeants des Viandes duBreton accueillent plus de 200 convives, clients, fournisseurs et partenaireséconomiques, lors d’une activité champêtre d’inauguration avec visite del’usine louperivoise, le 12 septembre. Cette initiative reçoit notammentl’appui de G.E. Leblanc de Saint-Anselme et Montréal, et d’une dizaine decommanditaires régionaux, nationaux et internationaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Groupe Breton
http://www.dubreton.com/

Commentaires