L’impact d’un tsunami au Japon

Le Japon est le deuxième plus grand importateur de produits agroalimentaires du Canada, après les États-Unis. Les catastrophes naturelles qu’il vient de subir ont de quoi inquiéter les producteurs d’ici.

Jean-Philippe Gervais, économiste agricole principal à Financement agricole Canada, est d’avis que les conséquences à court terme du tremblement de terre et du tsunami seront bien réelles. À moyen et long terme, le portrait est moins clair.

Habituellement, dans les pays développés, les catastrophes naturelles ont des répercussions négatives plutôt limitées sur l’économie. En fait, elles agissent souvent comme un stimulant pour l’économie. Dans le cas du Japon par contre, l’économie du pays était déjà mal en point avant ces catastrophes, ce qui ajoute de l’incertitude à la reprise du cours normal des importations nipponnes.

Prenez connaissance de l’analyse de Jean-Philippe Gervais dans un article publié sur FAC Express, l’infolettre de Financemement agricole Canada.

Commentaires