L’ITA, campus de La Pocatière fêtera son 150e anniversaire en 2009

La Pocatière (Québec), 23 septembre 2008 – L’année 2009 marquera le 150e anniversaire de la fondation de la première école d’agriculture au Canada. L’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) et la Ville de La Pocatière, à titre de « berceau de l’agriculture au Canada », s’associent pour souligner cet événement.

Constituant la première activité publique au regard de cet anniversaire, un point de presse a eu lieu pour annoncer la tenue de festivités et présenter les personnes qui verront à leur organisation. M. Bernard Généreux, maire de La Pocatière et coprésident des festivités à venir, s’est déclaré très enthousiaste à la vue des projets qui ont été soumis. « Ces fêtes seront des moments uniques qui sauront rallier le plus nombre, non seulement dans la région kamouraskoise, mais aussi à l’échelle nationale, puisqu’elles rayonneront bien au delà de notre belle région par leur caractère unique et leur importance historique. » Le maire a profité de l’occasion pour lancer un appel à la population afin qu’elle s’approprie la fête et en fasse un succès. « La réussite de ces fêtes appartient à l’ensemble de la communauté pocatoise. Nous invitons toutes les personnes intéressées à s’engager comme bénévole dans l’un des cinq comités mis sur pied pour l’occasion. »

La Ville de La Pocatière sera donc, à compter de maintenant et jusqu’à la fin de l’année 2009, le foyer des festivités marquant le 150e anniversaire de l’enseignement agricole canadien. De fait, le rayonnement de la ville de La Pocatière en tant que pôle d’activité bioalimentaire prend sa source dans un épisode marquant pour la région, comme pour le pays, qui s’est déroulé en 1859, alors que, pour réagir à l’appauvrissement des sols et à la surpopulation, l’abbé François Pilote, enseignant du collège Sainte-Anne, fondait l’école de l’agriculture. Celle-ci n’a cessé de voir son renom s’étendre et a donné naissance à l’actuelle Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, avant de devenir l’actuel ITA en 1962.

Après 150 ans de diffusion du savoir agricole, M. André Simard, directeur général de l’ITA et également coprésident des prochaines festivités, a mis en valeur le caractère novateur de cette fondation : « Dans toute l’Amérique, il n’y a qu’à Lansing, au Michigan, que l’on peut trouver un institut agroalimentaire plus ancien que le nôtre… d’environ quatre ans! »

Le point de presse a permis aux coprésidents de présenter aux journalistes les membres du comité organisateur, dont on peut trouver la composition dans le tableau ci-dessous, ainsi que la directrice générale des festivités. Mme Ursule Thériault, et son adjointe, Mme Lyne Allaire, qui assureront une permanence du début jusqu’à la fin des activités. D’ailleurs, Mme Thériault a fait une description sommaire de ce que seront les Fêtes du 150e anniversaire de l’enseignement agricole au Canada et elle a donné un aperçu des temps forts du programme qui est actuellement en préparation et qui sera dévoilé officiellement à la fin du mois de novembre 2008.

En outre, la Ville de La Pocatière a annoncé qu’un programme d’aide financière sera mis en place pour soutenir les organismes et les associations qui désirent organiser des activités pour souligner cet important anniversaire.

Aujourd’hui, l’ITA compte deux campus, réunis en 2002, soit le campus de La Pocatière et celui de Saint-Hyacinthe. À titre de centre de formation collégiale spécialisé, l’ITA compte une masse critique d’experts du domaine de l’agroalimentaire qui forment les élèves et les encadrent dans leur cheminement scolaire. L’Institut dispose aussi de nombreux équipements et installations, à la fine pointe de la technologie, qui permettent aux élèves de bénéficier d’une formation pratique dans des conditions semblables à celles du marché du travail.

Outre l’ITA, de nombreux établissements et centres de recherche et de développement contribuent à la renommée de la région sur le plan technologique et en ce qui concerne les activités bioalimentaires. Parmi ceux-ci, on trouve le Centre de développement bioalimentaire du Québec, le Centre d’expertise en production ovine du Québec et Biopterre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de technologie agroalimentaire, campus de La Pocatière
http://www.ita.qc.ca

Commentaires