L’OAQ fait connaître sa nouvelle ligne directrice sur la gestion des matières fertilisantes

Montréal (Québec), 29 septembre 2003 – L’Ordre des agronomes du Québec a émis sa nouvelle ligne directrice sur la gestion des matières fertilisantes qui précise les normes de pratique en fertilisation devant être suivies par les agronomes.

Élaborées sur la base des plus récents travaux de la recherche et de l’expertise agronomique terrain, ces normes de pratique sont émises dans le but d’encadrer les agronomes qui, dans le respect du Règlement sur les exploitations agricoles (REA), ont à gérer des déjections animales et autres matières fertilisantes tout en minimisant les risques environnementaux associés aux pratiques de valorisation de ces matières. On pense ici aux fumiers solides, aux matières résiduelles fertilisantes (MRF), au compost ainsi qu’aux lisiers et purins.

Par cette directive, l’OAQ permet dorénavant aux agronomes de recommander, dans des situations particulières et sous certaines conditions, des épandages – tôt au printemps ou à automne – de déjections animales et autres matières fertilisantes lors de l’élaboration de Plans agroenvironnementaux de fertilisation (PAEF) destinés aux entreprises agricoles. Entre autres conditions, l’agronome devra tenir compte de règles agronomiques spécifiques et recommander obligatoirement des mesures d’atténuation des risques environnementaux. Toutes les personnes intéressées peuvent par ailleurs prendre connaissance de cette directive en visitant le site WEB de l’OAQ.

« Dans un contexte de développement durable, l’OAQ, en toute vigilance, se devait de se pencher sérieusement sur la question des épandages de matières fertilisantes. Nous continuerons d’être à l’affût de tout nouveau résultat de recherche dans le domaine afin de toujours préciser davantage nos normes de pratique en fertilisation et ainsi assurer la protection du public, notre mandat premier » a tenu à souligner la présidente de l’Ordre des agronomes du Québec, Mme Claire Bolduc, agr.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ordre des agronomes du Québec
http://www.oaq.qc.ca/

Commentaires