Londres va lever une mesure de lutte contre la vache folle

Londres (Angleterre), 15 septembre 2005 – Le ministère britannique de l’Agriculture a donné son feu vert au relèvement de l’âge limite du bétail autorisé à entrer dans la chaîne alimentaire, ouvrant ainsi la voie à la levée d’une des principales dispositions de lutte contre la maladie de la vache folle.

Dans un communiqué, le ministère précise que cette décision va permettre l’adoption d’une nouvelle législation remplaçant à partir du 7 novembre la règle dite des Plus de Trente Mois par de nouvelles procédures de contrôle.

Les restrictions à l’exportation ne seront en revanche pas modifiées avant le début de 2006.

Le ministère a pris cette décision en se fondant sur l’avis de l’Agence britannique de sécurité alimentaire.

Actuellement, le bétail âgé est automatiquement exclu de la chaîne de fabrication de produits alimentaires à destination de l’homme. Les bêtes nées avant le 1er août 1996 resteront toutefois exclues de la chaîne alimentaire après l’adoption des nouvelles procédures.

« C’est une bonne nouvelle que nous puissions bientôt accroître notre production de boeuf », s’est réjouie Margaret Beckett, ministre de l’Agriculture.

« Nous allons également travailler avec Bruxelles pour garantir que le boeuf issu de l’élevage britannique à partir du 1er août 1996 pourra être exporté dès que possible », a-t-elle ajouté.

La filière bovine britannique s’est effondrée en 1995 en raison d’une épidémie d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Plus de 140 personnes sont mortes au Royaume-Uni d’une variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la forme humaine de l’ESB, tandis que 7,3 millions de bêtes ont été abattues jusqu’en juin 2004.

Source : Reuters

Commentaires