Maïs : le déséquilibre s’accentue

La sécheresse aux États-Unis provoque un grand déséquilibre entre l’offre et la demande de maïs-grain.

Vendredi, le USDA a réduit l’estimation totale de la récolte de maïs américaine de 2,2 milliards de boisseaux (56 millions de tonnes métriques). Le rendement moyen est estimé à 123,4 boisseaux à l’acre (7,5 Tm/ha), en baisse de 22,6 boisseaux à l’acre depuis le rapport de juillet.

Dans au moins dix états producteurs de maïs, le rendement moyen est estimé à 100 boisseaux à l’acre (6,27 Tm/ha) ou moins.

Si ces estimations s’avèrent fondées, il s’agirait des rendements de maïs les plus bas depuis 1995.

Le USDA estime que le prix à la ferme en 2012-13 oscillera entre les sommets records de 7,50 à 8,90 $ US le boisseau.

Lundi matin, le contrat à terme de décembre 12 se transigeait à 7,9 $ US le boisseau à la Bourse de Chicago. Il avait clôturé à 8,085 $ US vendredi, le jour du dépôt du rapport du USDA.

Plusieurs analystes estiment que ce seront les producteurs de bovin, de porc et de volaille qui pâtiront le plus de ces prix des grains élevés.

Sur AgWeb.com, l’analyste Jerry Gulke, de Gulke Group, se dit particulièrement nerveux pour 2013 et 2014. Il craint que les prix actuels provoquent une « destruction de la demande ». Quel prix obtiendront les producteurs de grains en 2013 si en réaction aux prix de 2012, la demande aura diminué considérablement, mais que 96 millions d’acres sont ensemencées et qu’elles donnent un rendement normal?, se demande-t-il.

Commentaires