Manitou : un fort potentiel de hausse

France, 12 octobre 2001 – Manitou offre d’excellents fondamentaux et se négocie aujourd’hui sur des ratios de valorisation extrêmement attractifs, souligne Bénédicte de Quercize, l’analyste en charge de la valeur chez HSBC.

Le groupe Manitou est spécialisé dans la fabrication et la distribution de matériels de manutention : chariots élévateurs tout terrain, chariots à bras télescopiques, chargeuses, matériels de magasinage, nacelles élévatrices pour personnes… à destination de 3 marchés : bâtiment (53% du CA), agriculture (27%) et industrie (20%).

Le management du groupe, qui prévoyait encore en juin une baisse de 5% de ses ventes de chariots élévateurs en 2001, semble être revenu à plus d’optimisme et table dorénavant sur une stabilité du chiffre d’affaires. Ces prévisions sont notamment confortées par un carnet d’ordres de deux mois et demi qui garantit la visibilité pour le reste de l’année. Une reprise dans presque toutes les activités du groupe est attendue, particulièrement dans l’agriculture alors que les crises provoquées par la maladie de la vache folle et de la fièvre aphteuse semblent s’estomper.

L’analyste note que la société britannique JCB, principal concurrent du groupe, est aujourd’hui affecté par le niveau élevé de la livre sterling et par des problèmes de surinvestissement sur le marché américain. De plus, les nouveaux entrants sur le marché rencontrent beaucoup de difficultés à pénétrer le marché européen du fait de normes contraignantes.

Par ailleurs, les ventes de nacelles élévatrices (4% du CA 2000) devraient progresser de 50% cette année en dépit d’un ralentissement de ce marché en Europe (entre +5% et +10% en 2001 contre +40% en 2000). Pour autant, l’analyste estime que le marché devrait enregistrer l’année prochaine un rythme de croissance plus conforme aux tendances des années précédentes à savoir une augmentation de l’ordre de 20% à 25%.

Face à ses perspectives, l’analyste a revu en hausse ses prévisions pour le groupe et table maintenant sur une hausse de 3% des ventes (contre une croissance nulle précédemment) et de 4% des résultats à 60 millions d’euros.

Après plusieurs années de croissance, 2001 s’avère être une année de consolidation, souligne l’analyste. Mais le management, traditionnellement prudent sur ses prévisions, s’attend pour 2002 à une année de reprise compte tenu du retour à une croissance normale pour les nacelles élévatrices, du rebond du marché des chariots élévateurs (marché de renouvellement sur les marchés matures tels que la France ou le Royaume-Uni et développement de l’équipement en Europe du Sud et de l’Est) et du lancement de nouveaux produits.

Enfin, elle rappelle que le titre a perdu plus de 50% depuis le début de l’année ce qui lui paraît excessif au vu des résultats du groupe qui a surperformé ses marchés cette année et qui a continué de gagner des parts face à ses concurrents. L’analyste est à l’achat sur la valeur avec un objectif de cours de 80 euros, soit un potentiel de 53%.

Source : www.selectbourse.com

Commentaires