Marché des grains: Le blé s’envole

Marché des grains: Le blé s’envole

Après un début de mois plutôt difficile, le prix du blé a nettement remonté ces derniers jours en raison de craintes quant aux réserves de la céréale au niveau mondial. De nouvelles informations sur les stocks de maïs et de soya dévoilées vendredi ont par ailleurs soutenu les prix à Chicago.

Le département américain de l’Agriculture a dévoilé vendredi son plus récent rapport quant à ses prévisions pour ses stocks de céréales. Bien que peu attendu en général, le rapport a offert quelques surprises dont une réduction sur ses réserves de blé. Le maïs et le soya ont eu droit au même traitement, ce qui a donné lieu vendredi à un regain des prix sur les marchés.

Le blé a par ailleurs été soutenu par l’annonce de la Russie qui dit considérer imposer une taxe sur les exportations de la céréale ainsi qu’un quota pour aider à stabiliser la hausse au prix des prix des aliments, dont celui du pain. Le ministère de l’Agriculture russe a de plus indiqué qu’il réduisait ses prévisions pour la récolte de 2021 en raison des conditions des cultures dans les champs, les pires en une décennie.

L’Amérique du Sud continue d’attirer l’attention. Les investisseurs surveillent les conditions sur le terrain en essayant d’estimer les impacts des récentes sécheresse sur la récolte à venir. De la pluie est prévue dans les prochains jours en Argentine et au Brésil mais certaines régions clefs pourraient ne pas bénéficier du temps plus humide.

Le boisseau de soya pour janvier a conclu vendredi à 11,6050 $US, comparativement à 11,6300 $US à la séance de vendredi dernier. Le soya a reculé de % sur la semaine.

Le boisseau de maïs pour mars a terminé vendredi à 4,2350 $US par rapport à 4,2050 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mars a fini à 6,1450 $US, contre 5,7550 $US une semaine plus tôt, ce qui en fait son meilleur gain hebdomadaire en cinq mois.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires