Mario Dumont exige l’accès à Internet haute vitesse pour tous les Québécois

Saint-Frédéric (Québec), 9 septembre 2008 – Le chef de l’opposition officielle, M. Mario Dumont, accompagné du député de Beauce-Nord, M. Janvier Grondin, s’est rendu à l’entreprise d’aviation Grondair pour réclamer l’accès à Internet haute vitesse pour tous les Québécois. Selon le chef adéquiste, il est indispensable que la technologie Internet haute vitesse soit disponible pour le développement économique, social et culturel de toutes les régions du Québec.

Le chef de l’opposition officielle rappelle que dans le dernier budgetlibéral, 20 millions de dollars sur cinq ans devaient favoriser l’accès àInternet haute vitesse par le biais du programme Communautés ruralesbranchées. Ce programme de remplacement ne débutera pas cette année et il netient pas compte des besoins individuels des entreprises et des citoyens quihabitent une région. « Encore une fois, l’oisiveté des libéraux a eu primautésur les besoins des citoyens et des entreprises de nos régions. En effet, lesmodalités du programme ne sont toujours pas annoncées et les régions doiventfaire preuve de patience, autant sur Internet que pour les annonces dugouvernement. Une entreprise comme Grondair a besoin d’un accès Internet quirépond à ses besoins afin d’aller de l’avant avec ses projets », a indiquéM. Dumont.

M. Janvier Grondin indique que les citoyens des régions s’impatientent dupeu de progrès fait dans le branchement des communautés rurales. « Legouvernement Charest doit tenir compte que plusieurs régions et secteursindustriels du Québec font face à une forte concurrence et que l’implantationd’un réseau Internet haute vitesse est indispensable pour le développementrégional », a conclu M. Grondin.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Commentaires