Mise à jour sur les moyens d’améliorer la performance de reproduction des troupeaux laitiers

Montréal (Québec), juin 2004 – Le groupe d’experts participant au premier Consensus canadien sur les programmes de synchronisation de la reproduction (PSR) dans les troupeaux laitiers a fait le point sur les stratégies optimales auxquelles les producteurs laitiers peuvent faire appel pour améliorer la performance de reproduction de leurs troupeaux et maximiser la rentabilité de ces derniers, notamment par la mise en oeuvre systématique de PSR.

Les PSR permettent d’influencer l’oestrus de façon à assurer l’efficacité de l’insémination artificielle. Ils sont considérés comme étant des outils de premier ordre pour augmenter le taux de gestation et, par le fait même, maximiser la production laitière. Au printemps 2003, un sondage a été réalisé auprès de 235 producteurs et 57 vétérinaires canadiens dans le but de recueillir des données concernant l’utilisation des programmes de gestion de l’oestrus et de l’ovulation au Canada à l’heure actuelle. Ce sondage avait pour objectif de recommander les outils les plus susceptibles d’améliorer la performance de reproduction et la rentabilité des troupeaux laitiers, en identifiant les besoins réels des producteurs et les défis que ces derniers doivent relever, et en mesurant les attitudes des producteurs et des vétérinaires à l’égard des programmes de gestion de la reproduction.

Des grands spécialistes dans le domaine de la reproduction bovine ont discuté et interprété les résultats du sondage, qui ont fait l’objet de recommandations contenues dans le rapport du premier Consensus canadien sur les PSR.

À la lumière des besoins exprimés par les répondants, le groupe d’experts a conclu qu’un programme efficace de gestion de la reproduction visant l’ensemble d’un troupeau constitue la meilleure façon d’améliorer la performance de reproduction et la rentabilité de ce dernier. La mise en oeuvre systématique de programmes de gestion de la reproduction semble être peu répandue au Canada. Les producteurs et les vétérinaires interrogés ont indiqué que la plupart des programmes de gestion de la reproduction qu’ils instaurent visent des animaux particuliers. De ce fait, ces programmes ne constituent pas des PSR au sens strict du terme.

Les experts ont recommandé que les producteurs soient mieux informés au sujet des nouveaux programmes de gestion de la reproduction, qui mettent moins l’accent sur la détection des chaleurs et qui accordent aux producteurs plus de temps pour effectuer d’autres tâches. Afin de profiter au maximum des programmes offerts, les producteurs doivent aborder la performance de reproduction de façon systématique et reconnaître les possibilités économiques et la rentabilité à long terme qu’entraînent de tels programmes.

Les producteurs peuvent obtenir de plus amples renseignements concernant les PSR et leur utilisation auprès de leur vétérinaire ou en communiquant avec Dr Bernard Vallée, D.M.V., des services techniques de Schering-Plough Santé Animale, au (819) 293-2544 ou à l’adresse suivante : [email protected].

Le premier Consensus canadien sur les programmes de synchronisation de la reproduction dans les troupeaux laitiers a été rendu possible grâce à une subvention sans restrictions de Schering-Plough Santé Animale, une division de Schering Canada inc. Schering Canada inc. est une société de recherche pharmaceutique et le fabricant de produits innovateurs visant à améliorer la santé humaine et animale.

Commentaires