Ligne de temps

Moins de maïs, de soya et de blé aux États-Unis pour la prochaine saison

Après une année record pour le maïs et le soya, les agriculteurs planifient semer moins de superficies consacrées aux principales cultures. Selon son rapport annuel sur les perspectives agricole, le département américain de l’Agriculture (USDA), anticipe une baisse pour ce qui est du maïs, du soya, du blé et du coton pour la saison 2015-16.

La chute des prix depuis l’an dernier serait en grande partie responsable. Avec peu d’espoir de voir remonter les prix, les producteurs ont préféré jouer de prudence.

Les superficies consacrées au maïs s’élèveraient à 89 millions d’acres, un recul par rapport aux 90,6 millions d’acres de la saison 2014-15. Le soya recule aussi mais plus légèrement avec 83,5 millions d’acres contre 83,7 millions pour l’année dernière. Les terres cultivées en blé seraient pour leur part de 55,5 millions d’acres comparativement à 56,8 millions.

Les superficies de blé d’hiver sont déjà inférieures de 1,9 millions d’acres cette année en comparaison avec 2014. Les conditions de culture de la céréale se sont toutefois améliorées puisque la sécheresse s’est atténuée quelque peu dans la région des grandes plaines.

Les grains mineurs constituent l’exception avec une hausse de 9,1% en raison de la demande de la Chine entres autres pour le sorgho.

Les exportations devraient demeurer soutenues avec une valeur estimée de 141,5 G$ pour l’année se terminant le 30 septembre, soit un peu moins qu’en 2014 mais tout juste derrière le montant record.

Les économistes s’attendent à ce que les échanges avec la Chine ralentissent de 2G$ par rapport à l’an dernier mais le pays demeurerait le principal acheteur des États-Unis pour une cinquième année consécutive.

Source: Reuters

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires