Montpak ferme une usine

Vendredi (14 octobre), les dirigeants de Montpak International, une entreprise de transformation de veau et d’agneau fondée en 1959, ont annoncé aux employés la cessation des ses activités de façon définitive à son usine de Sainte-Angèle-de-Prémont, dans Lanaudière.

Le volume d’approvisionnement en baisse au Canada depuis quelques années, accentué par la lenteur de la reprise économique dans les marchés cibles de Montpak International, notamment aux États-Unis, sont les raisons invoquées par l’entreprise pour concentrer ses activités dans une seule usine, à Montréal.

Une partie des 65 employés qui travaillaient à l’usine est licenciée depuis vendredi. Les autres employés seront licenciés définitivement au plus tard le 11 novembre prochain. Tous recevront une indemnité de licenciement conforme à la loi et aux normes de l’industrie en semblable matière.

« C’est une décision extrêmement difficile à prendre, car elle touche la vie des gens qui ont contribué au succès de l’entreprise », souligne Harvey Buksbaum, président de Montpak International. « Malheureusement, les conditions du marché du veau et de l’agneau nous ont amenés à prendre la décision de mettre un terme aux activités de transformation à l’usine de Sainte-Angèle-de-Prémont. »

Montpak International était locataire à l’usine de Sainte-Angèle-de-Prémont depuis 2006. Le propriétaire, Bellivo Transformation, tente, en compagnie des instances locales, dont les élus locaux ainsi que le CLD de la MRC de Maskinongé, de trouver un nouveau locataire dans l’espoir que l’usine reprenne ses activités le plus rapidement possible.

Commentaires