Métro inc. enregistre une croissance de 8,6 % de son bénéfice net

Montréal (Québec), 27 janvier 2004 – METRO INC. annonce que le bénéfice net pour le premier trimestre terminé le 20 décembre 2003 a augmenté de 6,5 % pour atteindre 37,6 millions $ comparativement à 35,3 millions $ pour le même trimestre de l’exercice précédent. Le bénéfice net dilué par action du premier trimestre a progressé de 8,6 % pour se situer à 0,38 $ par action en comparaison de 0,35 $ l’an dernier.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 3 % au premier trimestre pouratteindre 1 348,5 millions $ comparativement à 1 308,9 millions $ pour le mêmetrimestre de l’exercice précédent, et ce malgré une faible inflation des prixdes aliments vendus en magasins. Le secteur alimentaire a contribué pour 2,6 %de l’augmentation totale du chiffre d’affaires. Cette augmentation estattribuable au programme continu d’investissement dans le réseau de détail, àdes stratégies de mise en marché bien adaptées aux besoins des consommateurset à l’acquisition, à la fin du troisième trimestre de l’exercice précédent,d’Alexandre Gaudet Ltée, un distributeur alimentaire desservant des commercesde petites surfaces. Le chiffre d’affaires des magasins comparables a diminuéde 0,5 % dû en partie à des ventes additionnelles au premier trimestre de 2003réalisées grâce à des promotions spéciales qui n’ont pas été renouvelées aucours du premier trimestre de 2004. Le chiffre d’affaires du secteurpharmaceutique s’est accru, pour sa part, de 5,6 % atteignant 106 millions $par rapport à 100,4 millions $ en 2003. Le nombre de pharmacies Brunet etClini-Plus a atteint 175 au cours du premier trimestre comparativement à 166l’an dernier.

Au cours du premier trimestre, la Société et les détaillants ont investidans le réseau de détail 43 millions $ pour une augmentation nette de275 200 pieds carrés. Des rénovations majeures et des agrandissements ont étécomplétés dans 10 magasins, tandis que 10 nouveaux magasins ont été ouverts.

Le bénéfice d’exploitation (avant charges de financement et impôts) aaugmenté pour le premier trimestre de 5,1 % pour se situer à 56,1 millions $,soit 4,2 % du chiffre d’affaires par rapport à 4,1 % au même trimestre del’exercice précédent. La centralisation des achats et les retombées favorablesdes investissements en technologies de l’information ont contribué àl’atteinte de ces résultats.

Les charges de financement ont augmenté au premier trimestre pour sesituer à 1,3 million $ comparativement à 0,8 million $ l’an passé. Le coûtmoyen de financement a été de 3,5 % au premier trimestre, soit le même qu’aucours du même trimestre de l’exercice précédent. L’augmentation des charges definancement a été causée principalement par une utilisation plus importanted’emprunts bancaires à court terme. Cette utilisation supplémentaire est dueentre autres à des reports de réclamations de crédit de taxes sur les intrantsplus élevés d’environ 35 millions $ que l’an dernier. Ces reports deréclamations ont été faits dans le cadre d’une planification fiscale et ontété encaissés entièrement à la fin du trimestre. L’utilisation supplémentaired’emprunts bancaires a aussi été occasionnée par la participation de laSociété, pour une somme de 23,6 millions $, à une émission d’actions de lapart d’Alimentation Couche-Tard Inc. pour financer en partie une acquisitiond’entreprise. La Société s’est ainsi prévalue du droit de maintenir saparticipation de 10,6 % dans le capital-actions de cette société. La situationfinancière de la Société demeure très saine avec une dette à long terme de8,2 millions $ et un ratio de la dette à long terme sur l’avoir desactionnaires de 0,01 : 1.

La charge d’impôt du premier trimestre représente un taux d’impositionréel de 31,4 % par rapport à 32,9 % au même trimestre de l’exercice précédent.Cette diminution de taux s’explique principalement par une réduction du tauxd’impôt fédéral.

Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation se sont élevésau premier trimestre à 57,7 millions $ comparativement à 62 millions $ l’annéedernière. Cette diminution s’explique principalement par l’exigibilité aupremier trimestre d’une portion des impôts futurs pour 8,7 millions $ reliée àla planification fiscale qui s’est terminée à la fin du dernier exercicefinancier.

Les liquidités utilisées pour les activités d’investissement ont été de55,5 millions $ au premier trimestre comparativement à 26,3 millions $ pour letrimestre correspondant de l’exercice précédent. L’investissement dansAlimentation Couche-Tard Inc. et dans des conventions d’affiliation avec desmarchands affiliés a nécessité des fonds supplémentaires.

Le 26 janvier 2004, le conseil d’administration de la Société a déclaréun dividende trimestriel de 0,085 $ par action à l’égard des actionssubalternes catégorie A et des actions catégorie B, payable le 3 mars 2004,soit une hausse de 21,4 % par rapport au dividende déclaré au même trimestrede l’année précédente. Sur une base annuelle, ce dividende représente 20 % dubénéfice net de 2003.

Sous réserve de l’approbation réglementaire, le conseil d’administrationa autorisé la Société à acheter, dans le cours normal de ses activités entrele 4 février 2004 et le 3 février 2005, jusqu’à concurrence de 4 000 000 deses actions subalternes catégorie A, représentant approximativement 4,1 % del’ensemble des actions subalternes catégorie A de la Société émises et encirculation le 26 janvier 2004 à la fermeture de la Bourse de Toronto. Lesachats s’effectueront au prix du marché, par l’entremise de cette bourse etconformément à ses règles et politiques. Les actions subalternes catégorie Aainsi achetées seront annulées. Depuis le 3 février 2003, la Société a achetédans le cours normal de ses activités 1 500 100 de ses actions subalternescatégorie A à un prix moyen par action de 19,23 $. Les actionnaires peuventobtenir sans frais, en écrivant au service juridique de la Société, unexemplaire des documents déposés auprès des autorités réglementairesrelativement à ce programme. La Société estime que l’achat de ses actionssubalternes catégorie A représente un investissement avantageux de ses fondset est dans le meilleur intérêt de la Société et de ses actionnaires.

« La Société a réalisé, pour un 53e trimestre consécutif, une croissancede son bénéfice net. La Société est confiante, grâce à ses programmesd’investissement au détail et de mise en marché, de maintenir sa positionconcurrentielle et sa performance », de dire M. Pierre H. Lessard, président etchef de la direction.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Métro
http://www.metro.ca/

Commentaires