Énoncé de la vision d’avenir des producteurs de lait du Québec

Québec (Québec), 12 avril 2007 – Les producteurs de lait du Québec ont adopté, en assemblée générale annuelle, sept énoncés exprimant la vision qu’ont les producteurs du développement de leur secteur d’ici 10 ans.« En 2017, le secteur laitier appuiera son développement sur un contrat socialrenouvelé avec la population et les gouvernements, basé sur les principes dela souveraineté alimentaire et sur une gestion de l’offre efficace. Les fermeslaitières retireront leur revenu du marché, soutenues par des programmesgouvernementaux verts pour remplir leurs missions sociale, environnementale etd’occupation du territoire ». Tel est le message principal du premier desénoncés. Cette vision est le fruit d’une vaste consultation des producteursdes quatre coins du Québec. Le président de la Fédération, M. Marcel Groleau,s’est réjoui de l’adoption de cette vision. Pour la réaliser, la Fédération sedotera d’un plan d’action stratégique au cour des prochains mois. « Le rôlenourricier, économique, social et environnemental des producteurs doit êtrereconnu par les gouvernements et les citoyens » a-t-il déclaré.

Les énoncés visent également le maintien des fermes laitières familiales,réparties sur l’ensemble du territoire. Les producteurs souhaitent égalements’assurer d’un développement durable et profitable de tous les marchéscanadiens, de masse et de créneaux. « Les producteurs de lait encourageront,par leurs programmes de marketing, la commercialisation de produits laitiersde qualité supérieure, certifiés à 100 % de lait d’ici, et favoriseront lafabrication des produits de créneaux par des transformateurs, artisans etproducteurs – transformateurs installés dans des bassins laitiers régionaux ».

Cette démarche s’est amorcée à l’été 2006 à la faveur de la pause dansles négociations de l’OMC et de la tenue de la Commission sur l’avenir del’agriculture et de l’agroalimentaire québécois. C’est d’ailleurs sur la basede cet énoncé de vision que la Fédération des producteurs de lait seprésentera en septembre prochain à la Commission sur l’avenir de l’agricultureet de l’agroalimentaire du Québec.

En janvier et février 2007, les 14 syndicats régionaux membres de laFédération ont tenu un total de 78 journées de consultation au coursdesquelles plus de 2750 producteurs, répartis dans plus de 301 groupes dediscussion, ont exprimé leur opinion et tracé la voie pour l’avenir de laproduction au Québec.

La Fédération des producteurs de lait du Québec représente les 14 000producteurs et productrices de lait et les 7 100 fermes laitières de laprovince. Les producteurs québécois livrent annuellement 2,9 milliards delitres de lait dont la vente totalise des recettes à la ferme de près de2 milliards de dollars. La production laitière génère au Québec quelque 47 000emplois et plus de 8 milliards de dollars d’activité économique.

Les énoncés de vision d’avenir
Le secteur laitier québécois et la mise en marché du lait en 2017
1. En 2017, le secteur laitier appuiera son développement sur un contratsocial renouvelé avec la population et les gouvernements, basé sur lesprincipes de la souveraineté alimentaire et sur une gestion de l’offreefficace. Les fermes laitières retireront leur revenu du marché, soutenues pardes programmes gouvernementaux verts pour remplir leurs missions sociale,environnementale et d’occupation du territoire.

2. La solidarité des producteurs de lait québécois et canadiens,renforcée par une mise en commun nationale des revenus et des marchés, leurpermettra d’évoluer profitablement dans un contexte de concurrence accrue.

3. En collaborant avec leurs partenaires de la filière et en s’impliquantdans la transformation et la distribution, les producteurs s’assureront d’undéveloppement durable et profitable de tous les marchés canadiens, de masse etde créneaux. Ils encourageront, par leurs programmes de marketing, lacommercialisation de produits laitiers de qualité supérieure, certifiés à100 % de lait d’ici, et favoriseront la fabrication des produits de créneauxpar des transformateurs, artisans et producteurs / transformateurs installésdans des bassins laitiers régionaux.

Les fermes laitières québécoises en 2017
4. En 2017, toutes les régions du Québec compteront de nombreuses fermeslaitières familiales, bien réparties sur tout le territoire.

5. Bien gérées par des productrices et des producteurs formés, jouissantd’une bonne santé financière et d’une dette réduite, les fermes laitièresquébécoises offriront une bonne qualité de vie à ceux et celles qui ytravaillent. Elles miseront pour ce faire sur leurs propres outils de servicesconseils, sur la spécialisation des tâches et les travaux à forfait ainsi quesur la mise en commun de machinerie et de main-d’oeuvre. Ces conditions de vieet de travail leur assureront une relève motivée et compétente.

6. Les fermes laitières pratiqueront une agriculture durable, écologique,misant sur les avantages d’une production combinant l’élevage et desproductions végétales variées. Par leurs investissements dans la santé et lebien-être animal ainsi que dans la qualité du lait, elles auront atteint lesplus hauts standards de la production laitière.

7. Les productrices et les producteurs de lait gagneront l’appui descitoyens québécois par leurs efforts de communication, leur transparence etl’éthique de leurs pratiques. Les citoyens reconnaîtront leurs rôlesnourricier, économique, social et environnemental essentiels.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs de lait du Québec
http://www.lait.org

Commentaires