Nouveau guide sur l’entreposage des fumiers

L’évolution des normes environnementales et techniques depuis 10 ans rendait essentielle la révision du guide technique L’entreposage des fumiers du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ). C’est pourquoi la 3e édition de cet outil de référence vient tout juste d’être publiée.

Les structures d’entreposage des fumiers font partie intégrante des entreprises spécialisées en productions animales. Plusieurs d’entre elles ont besoin d’en construire de nouvelles ou de réparer celles déjà présentes sur la ferme. Or, les normes environnementales et techniques ont évolué depuis le guide précédent, datant de 2002. Le nouveau document de 50 pages se concentre notamment sur la qualité du béton, la surveillance du chantier et les caractéristiques du remblai. Il s’adresse aux concepteurs de structures d’entreposage des fumiers et à tous les intervenants concernés par de tels projets de construction.

On y décrit les différentes étapes menant à la réalisation de structures d’entreposage durables et étanches : études préalables à la conception incluant la caractérisation du site, la question de la protection des eaux de surface et des eaux souterraines, la détermination de la capacité d’entreposage; la conception (calcul des charges, plan et devis, etc.), la construction (surveillance du chantier, contrôle de la qualité des matériaux), les attestations et suivi après la construction. Ce guide explique aussi ce qu’implique l’évaluation de structures d’entreposage existantes et fournit des jalons pour évaluer la pertinence et la possibilité de réparer une structure endommagée.

Le comité de travail ayant réalisé cette nouvelle édition était composé d’intervenants du milieu et d’experts provenant de diverses organisations, notamment l’Association des ingénieurs en agroalimentaire du Québec (AIAQ), l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), l’Union des producteurs agricoles, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, le Bureau de normalisation du Québec et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). Des ingénieurs-conseils se sont aussi impliqués. Le guide a été réalisé en grande partie grâce à une aide financière de la Direction de l’agroenvironnement et du développement durable du MAPAQ.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires