Plus difficile d’utiliser un drone

L’utilisation d’un drone pourrait devenir beaucoup plus compliquée dans le prochains mois, d’après les nouvelles orientations que souhaite mettre en place le ministère des Transports à Ottawa pour sécuriser la pratique.

Une campagne rappelle en ce moment certaines des restrictions quant à l’utilisation d’un drone, tel que maintenir les appareils au moins à huit kilomètres des aéroports et au plus à 90 mètres du sol. Elle souligne aussi que ces derniers doivent être associé d’un certificat spécial du gouvernement quand leur poids est supérieur à 35kg au décollage. Les personnes fautives peuvent recevoir une amande allant jusqu’à 25 000$ en cas d’infraction.

L’obtention d’un permis demande toutefois de remplir plusieurs documents et le délai pour recevoir l’accord des autorités peut demander plusieurs mois, même si l’objectif est de 20 jours ouvrables, selon le ministère des Transports. Le délai  supplémentaire viendrait de l’engouement pour les drones. Le ministère a émis 945 certificats en 2013, ce qui représente une hausse de 500% par rapport à 2011. Un oubli quant aux informations peut aussi ralentir grandement le processus, a indiqué les responsables.

Source: Presse Canadienne

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires