Nouvelles technologies et produits développés grâce au Programme industriel du CRDA

Saint-Hyacinthe (Québec), 7 mai 2004 – Plusieurs produits et technologies qui ont un impact positif sur la santé et l’alimentation des Canadiens ont été couronnés de succès en grande partie grâce du Programme industriel du Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

« Que ce soit pour développer des aliments appétissants et nutritifs destinés aux personnes atteintes de dysphagie, pour supplémenter la diète des Canadiens en leur fournissant une forme délectable des bienfaits du soya, ou encore pour ouvrir différentes avenues en nutrition ou dans la conservation et la transformation des aliments, le CRDA fournit un support aux entreprises agroalimentaires en leur partageant ses connaissances et infrastructures, a déclaré le ministre Speller. Le CRDA a réalisé un nombre important de projets de recherche liés directement à la grande communauté scientifique et industrielle. »

Une vingtaine d’équipes de recherche du CRDA avec la collaboration de l’industrie se consacrent à l’avancement des connaissances sur les systèmes alimentaires et à la recherche. Les chercheurs du CRDA offrent un appui scientifique de haut calibre à l’égard des bio-ingrédients, des produits laitiers et carnés, des fruits et légumes, de boulangerie ou des technologies de conservation et d’emballage, des fermentations, de la qualité et la traçabilité des denrées ou de génie alimentaire.

Le Programme industriel aide l’industrie alimentaire canadienne à accroître sa compétitivité en approfondissant, par la recherche, la connaissance des systèmes alimentaires et en favorisant le développement et le transfert de nouvelles technologies. Ainsi, la politique du CRDA est d’offrir aux entreprises un accès simple et rapide à un environnement polyvalent de recherche et développement alimentaire. Environ 900 entreprises ont réalisé plus de 1600 projets de recherche au CRDA depuis 1987.

Les entreprises alimentaires peuvent réaliser leurs projets de recherche et développement (R & D) en toute confidentialité dans le cadre du programme industriel avec les conseils de technologues spécialisés et conserver toute la propriété intellectuelle de leurs produits. Plusieurs entreprises ayant fait leurs recherches dans les usines pilotes du CRDA ont même installé leur usine à proximité concentrant ainsi un banc d’entreprises de haut calibre en R & D biotechnologique dans la région de Saint-Hyacinthe.

Des aliments fonctionnels pour le traitement de la dysphagie
Créée en marge des activités de l’Hôpital Sainte-Anne pour les Anciens Combattants, l’entreprise Pro-Phage vient d’annoncer une entente de licence et de transfert de technologie avec Healthcare Food Services laquelle fournit des repas à de nombreux hôpitaux canadiens. La technologie développée par Pro-Phage consiste en une alimentation thérapeutique innovatrice permettant aux personnes dysphagiques (incapacité sévère à avaler/ou à boire associée à la malnutrition) de se nourrir à satiété et en toute sécurité. Les textures des aliments sont en effet modifiées afin de les rendre sécuritaires et appétissants. Il n’existe actuellement aucun produit sur le marché qui puisse se comparer à ces aliments fonctionnels compte tenu de leur efficacité et de leur appétence.

Répondre aux besoins alimentaires
Les Aliments SoYummi ont développé au CRDA et grâce entre autres aux conseils de ses technologues leurs délicieuses mousses au soya. Ces desserts constituent une riche source de protéines et des précieuses isoflavones, ces phytoestrogènes dont on découvre chaque semaine de nouveaux effets positifs sur la santé. Le premier locataire du nouveau Carrefour de l’innovation technologique alimentaire a remporté en 2002 le Grand Prix canadien des produits nouveaux remis par le Conseil canadien des distributeurs en alimentation.

Magistral Biotech vient de mettre sur le marché un médicament d’origine naturelle efficace et sécuritaire pour favoriser le maintien d’un niveau de cholestérol santé : le Libracol. Agissant tel un aimant, il se fixe au cholestérol dans le système digestif, forçant son évacuation avant qu’il ne puisse atteindre le système vasculaire. L’agent actif du Libracol, le HEP-30, a montré des réductions du cholestérol sanguin jusqu’à 40 pour cent sans effets secondaires indésirables.

L’ouverture prochaine des laboratoires de l’Institut de biotechnologie vétérinaire et alimentaire (IBVA), un projet de collaboration entre le CRDA et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, permettra de procurer aux Canadiens des aliments plus sûrs et de meilleure qualité. Le projet Transmole s’intéresse au transport et à la protection des molécules bio actives utilisées tant en production animale qu’en technologie alimentaire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Centre de recherche et de développement sur les aliments (CRDA)
http://res.agr.ca/sthya/index.htm

Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
http://www.medvet.umontreal.ca/

Commentaires