Producteur bio et président des PLC

Après six années, Wally Smith a laissé sa place à la présidence des Producteurs laitiers du Canada (PLC). Les représentants à l’AGA ont élu pour le remplacer Pierre Lampron, producteur de lait bio de Saint-Boniface en Mauricie. Le Québécois sera en place pour un mandat de deux ans avec à ses côtés au conseil exécutif David Wiens, Reint-Jan Dykstra, Ralph Dietrich, et Bruno Letendre.

Le mandat du nouveau président débutera en lion puisque les renégociations de l’ALENA devraient débuter en août prochain. Le président américain Donald Trump a signalé qu’il voulait défendre davantage les intérêts des producteurs de lait des États-Unis, ce qui risque de mettre sur la sellette le système de gestion de l’offre. En entrevue à Radio-Canada, il a lancé que les producteurs laitiers canadiens avaient déjà fait des concessions avec l’accord de libre échange avec l’Europe qui entrainera une importation marquée de fromages venant d’outre-mer.

Pierre Lampron a aussi indiqué qu’il entendait se pencher sur les changements proposés à la réglementation entourant la nutrition lors de la refont du guide alimentaire canadien. Il souhaite entre autres que l’étiquetage reflète la valeur nutritionnelle du lait.

L’Assemblé générale a aussi été l’occasion pour les PLC de signer la Déclaration de Rotterdam. Cette dernière vise les pesticides et les produits chimiques industriels qui ont été soit interdits, soit strictement réglementés par les membres signataires, pour des raisons de santé ou de protection de l’environnement. La Fédération Internationale du Lait a fait de même en juin dernier.

Source: Producteurs laitiers du Canada, Radio-Canada

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires