Production acéricole : l’ADQ demande une étude en commission

Québec (Québec), 19 avril 2006 – Le porte-parole adéquiste en matière d’agriculture, monsieur Janvier Grondin, a demandé à la fin de la semaine dernière, à la présidente de la Commission de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation, madame Fatima Houda-Pépin de se pencher sur toute la problématique entourant la production acéricole. Voici, in extenso, la lettre que monsieur Grondin a fait parvenir à madame Houda-Pépin.

Madame la Présidente,

J’aimerais, par la présente, vous demander que la Commission parlementaire de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation se penche sur la question de la production acéricole.

Plusieurs raisons me poussent à vous faire cette demande. D’abord, il y a la question des inventaires très élevés dans le domaine du sirop d’érable. S’ajoute à cela, la problématique des quotas de production. Tout ceci, sans compter que les médias ont fait état, récemment, de la mauvaise qualité des sirops au Québec.

Le Québec est le champion international de la production des produits d’érables. Cela fait partie intégrante de notre patrimoine. Voilà une raison supplémentaire, pour que la CAPA se questionne sur les problématiques que vivent les producteurs acéricoles. Je demande, ainsi, que notre commission entende tous les gens intéressés par le sujet.

J’aimerais donc que vous inscriviez ma demande à l’ordre du jour de notre prochaine séance de travail pour l’étude de ce dossier.

Veuillez accepter, Madame, mes salutations distinguées.

JANVIER GRONDIN
Député de Beauce-Nord

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Commentaires