Production des principales grandes cultures : rapport de novembre 2006

Ottawa (Ontario), 7 décembre 2006 – La production a fléchi pour trois des quatre principales grandes cultures dans les Prairies cette année, tandis que les agriculteurs de l’Est prévoyaient une récolte record de soya, selon les estimations finales pour 2006.

Les données proviennent de l’Enquête annuelle sur les fermes de novembre qui a été menée du 27 octobre au 20 novembre auprès de 31 200 agriculteurs. Même s’il s’agit d’estimations finales pour la campagne agricole en question, des révisions peuvent tout de même être effectuées jusqu’à deux ans après la fin de la campagne.

Dans les Prairies, les agriculteurs ont indiqué une production plus faible de canola, de lin et particulièrement de blé dur. La production accrue (+6,7 %) de blé de printemps, qui est la plus importante culture dans l’Ouest, a été le principal facteur positif.

Au début de la campagne 2006, l’humidité s’est maintenue à un taux suffisant dans les provinces des Prairies, mais elle a été trop élevée au Manitoba et dans l’est de la Saskatchewan. Le temps plus sec et plus chaud que d’habitude a nui aux cultures par la suite, mais leur a aussi permis de parvenir plus rapidement à maturité et d’être récoltées plus tôt. On a indiqué que la qualité de la récolte était supérieure à la normale.

Après un printemps humide, les conditions de croissance se sont beaucoup améliorées au Manitoba, ce qui a favorisé la production des cultures. En fin de saison, la chaleur a donné lieu à d’impressionnantes hausses de la production céréalière et oléagineuse. La production des cultures a fortement rebondi au Manitoba par rapport aux niveaux de 2005, qui reflétaient des cultures dévastées par des pluies excessives.

À la suite des fortes précipitations qui ont suivi les ensemencements, les producteurs de l’Ontario et du Québec ont connu une saison de végétation relativement normale assortie de précipitations et de températures généralement adéquates. L’automne est arrivé tôt, et les pluies fréquentes et excessives ont retardé les récoltes et ont eu un impact négatif sur leur qualité.

La production de canola diminue mais demeure au-dessus de la moyenne quinquennale
La production de canola dans les Prairies a chuté de 5,1 % ou de 491 000 tonnes par rapport à 2005, pour s’établir à 9,1 millions de tonnes, ce qui est encore bien supérieur à la moyenne quinquennale de 6,6 millions de tonnes.

Le temps chaud et sec observé au milieu et vers la fin de la saison a limité les rendements à 30,6 boisseaux à l’acre, soit 2,0 boisseaux à l’acre de moins qu’en 2005.

Les agriculteurs du Manitoba ont enregistré une récolte record de 1,8 million de tonnes, ce qui constitue une forte hausse de 44,9 % par rapport à la faible production de 2005. C’est 23 800 tonnes de plus que le sommet précédent, atteint en 1998. Le rendement a aussi atteint un sommet de 32,5 boisseaux à l’acre, ce qui a annulé la marque précédente de 31,3 enregistrée en 2003.

En Saskatchewan, la production a diminué de 14,5 % pour s’établir à 4,0 millions de tonnes, tandis qu’elle a chuté de 10,6 % en Alberta pour se fixer à 3,3 millions de tonnes. Les deux estimations sont bien supérieures à la moyenne quinquennale. Ces diminutions s’expliquent par la baisse importante des rendements.

Accroissement de la production de blé de printemps
Les agriculteurs des Prairies ont récolté 19,6 millions de tonnes de blé de printemps, soit 6,7 % de plus que les 18,3 millions de tonnes de 2005. Il s’agit d’une quantité bien supérieure à la moyenne quinquennale de 15,7 millions de tonnes.

Les superficies récoltées ont augmenté de 2,6 millions d’acres pour se chiffrer à 19,6 millions d’acres, tandis que les rendements ont fléchi, étant passés de 39,7 à 36,7 boisseaux à l’acre.

Au Manitoba, les agriculteurs ont indiqué une forte augmentation (+51,9 %) de la production de blé de printemps, qui s’est établie à 3,5 millions de tonnes. La situation est attribuable à une hausse des rendements de 8,6 boisseaux à l’acre (qui ont atteint 40,7 boisseaux à l’acre) et à une augmentation de 19,9 % des superficies récoltées. La production moyenne sur cinq ans est de 3,1 millions de tonnes.

En Alberta, la récolte de blé de printemps a diminué de 5,1 % pour se fixer à 7,0 millions de tonnes, les rendements ayant chuté de 4,9 boisseaux à l’acre. La production demeure quand même bien supérieure à la moyenne quinquennale de 5,5 millions de tonnes.

Les agriculteurs de la Saskatchewan ont indiqué que leur production avait augmenté de 4,6 % pour atteindre 9,1 millions de tonnes. La diminution du rendement a été plus que neutralisée par la hausse des superficies récoltées. La production moyenne sur cinq ans s’établit à 7,1 millions de tonnes.

La production de blé dur chute
La production de blé dur dans les Prairies a chuté de 35,4 %, pour se fixer à 3,8 millions de tonnes, en baisse de 2,1 millions de tonnes. Cette diminution est attribuable à une baisse des rendements de 5,6 boisseaux à l’acre et à une perte de 1,4 million d’acres en superficies récoltées. La production moyenne sur cinq ans est de 4,4 millions de tonnes.

En Saskatchewan, où plus des trois quarts du blé dur du Canada sont cultivés, la production a baissé de 35,8 %, ou de 1,7 million de tonnes, pour se fixer à 3,1 millions de tonnes, en raison de la diminution des rendements et des superficies récoltées.

Les agriculteurs de l’Alberta ont enregistré une diminution de 32,3 % de la production, qui s’est établie à 691 300 tonnes, à cause d’une baisse de 265 000 acres des superficies récoltées.

Fléchissement de la production de lin
La production de lin a chuté de 3,8 % dans les Prairies, pour s’établir à 1,0 million de tonnes, soit une situation attribuable à une diminution de 1,4 boisseau à l’acre qui a fait passer le rendement à 20,1 boisseaux à l’acre. La moyenne quinquennale est de 17,6 boisseaux à l’acre.

Les producteurs de la Saskatchewan, où se cultive la plus grande partie du lin au Canada, ont indiqué une baisse de production de 8,6 %, laquelle s’est établie à 805 200 tonnes.

Au Manitoba, les agriculteurs ont observé une forte augmentation de 31,0 % de la production, qui a atteint 193 000 tonnes.

La production des céréales fourragères est diversifiée
La production d’orge dans les Prairies a régressé de 20,3 %, pour s’établir à 9,2 millions de tonnes, à la suite d’une diminution des superficies récoltées et des rendements. La production moyenne quinquennale est de 10,2 millions de tonnes.

Au Manitoba, la production a fait un bond de 68,1 % pour atteindre 1,1 million de tonnes, retournant ainsi au niveau de la moyenne quinquennale. La production a baissé de 35,1 % en Saskatchewan, pour s’établir à 3,5 millions de tonnes, alors qu’elle régressait de 16,9 % en Alberta pour se fixer à 4,6 millions de tonnes.

La production d’avoine a connu une augmentation de 6,9 % dans les provinces des Prairies, pour atteindre 3,2 millions de tonnes, soit le résultat d’une augmentation similaire des superficies récoltées. La moyenne quinquennale est de 2,8 millions de tonnes.

À l’échelon provincial, la production d’avoine a plus que doublé (+122,1 %) au Manitoba, pour s’établir à 979 000 tonnes, à la fois à la suite d’un rebondissement du rendement et des superficies récoltées. En Saskatchewan, la production a chuté de 8,7 % pour atteindre 1,5 million de tonnes, en raison d’une diminution des rendements. En Alberta, la production a enregistré une baisse de 21,9 %, pour atteindre 670 900 tonnes.

Diminution de la production de pois de grande culture dans les Prairies
La production de pois de grande culture dans les Prairies a diminué de 290 000 tonnes par rapport à 2005, pour atteindre 2,8 millions de tonnes, en raison d’une diminution des rendements de 13,2 %. La production moyenne quinquennale est de 2,4 millions de tonnes.

Au Manitoba, la production a fait un bond de 45,6 % pour passer à 91 000 tonnes, les agriculteurs ayant déclaré un rendement record de 41,8 boisseaux à l’acre. L’ancien sommet était de 40,6 boisseaux à l’acre en 2004.

En Saskatchewan, les agriculteurs ont indiqué que la production avait diminué de 11,9 % pour se fixer à 2,1 millions de tonnes, en raison d’une diminution des rendements malgré une superficie récoltée record de 2,7 millions d’acres. L’ancien sommet de 2,6 millions d’acres avait été atteint en 2005. Les superficies récoltées de pois secs augmentent depuis 2003 en Saskatchewan.

En Alberta, la production a fléchi de 5,1 % pour se fixer à 568 100 tonnes, à cause d’une diminution de 6,9 boisseaux à l’acre. La production moyenne sur cinq ans est de 510 260 tonnes.

La production de maïs-grain atteint un sommet en Ontario mais diminue au Québec
En Ontario, la production de maïs-grain a progressé de 5,7 %, pour s’établir à un niveau record de 6,1 millions de tonnes, soit le résultat d’un rendement record de 150,5 boisseaux à l’acre. Le sommet précédent de la production était de 6,0 millions de tonnes en 1998.

Les agriculteurs du Québec ont indiqué que la production de maïs avait chuté de 20,9 % pour s’établir à 2,7 millions de tonnes, soit la plus faible estimation constatée depuis 2000 et un niveau bien inférieur à la production moyenne quinquennale de 3,3 millions de tonnes. Cette diminution est attribuable à une baisse à la fois des rendements et des superficies récoltées.

Il est important de mentionner qu’en Ontario et au Québec, environ 60 % seulement des cultures de maïs avaient été récoltées au moment de l’enquête, de sorte que la qualité risque de diminuer tant et aussi longtemps que les cultures demeureront dans les champs.

Production record de soya dans l’Est
La production de soya au Québec devrait augmenter de 6,9 % par rapport à 2005, pour s’établir à un niveau record de 540 000 tonnes, soit une situation attribuable à la fois à une hausse des superficies récoltées et des rendements. L’ancien sommet de 520 000 tonnes a été atteint en 2004.

En Ontario, la production de soya a aussi atteint un sommet, ayant progressé de 5,3 % pour se fixer à 2,7 millions de tonnes. L’ancien sommet de 2,6 millions de tonnes avait été atteint en 2005. Le rendement du soya a aussi atteint un niveau record, soit 46,0 boisseaux à l’acre, ayant surpassé facilement l’ancien sommet de 41,3 boisseaux à l’acre enregistré en 1995. La moyenne quinquennale des rendements est de 33,5 boisseaux à l’acre.

Estimations de septembre et de novembre de la production
Culture2005Septembre 2006Novembre 20062005 à novembre 2006
 en milliers de tonnesvariation en %
Tout le blé26 77526 28927 2771,9
Blé de printemps18 78819 23420 0526,7
Orge12 48110 01110 005-19,8
Maïs-grain9 4618 8239 268-2,0
Canola9 6608 4859 105-5,7
Blé dur5 9153 5383 821-35,4
Avoine3 4323 7823 6025,0
Soya3 1613 2933 53311,8
Blé d’hiver2 0723 5173 40364,2
Pois secs de grande culture3 1002 7532 806-9,5
Lin1 0829591 041-3,8
Lentilles1 278693-45,8
Total des haricots secs31937316,9
Seigle359335302-15,9
Pois chiches10418275,5
Graines de tournesol8915371,6
Graines de l’alpiste des Canaries227117-48,4
Graines de moutarde201116-42,3
n’ayant pas lieu de figurer

La publication Série de rapports sur les grandes cultures : Estimation de novembre de la production des principales grandes cultures, Canada, 2006, vol. 85, no 8 (22-002-XIB, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Une version imprimée (22-002-XPB, 17 $ / 95 $) est également en vente.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires