Production porcine : réaction de la Fédération québécoise des municipalités à l’annonce du gouvernement

Québec (Québec), 13 mai 2004 – La Fédération Québécoise des Municipalités (FQM) se réjouit de voir enfin poindre des suites aux recommandations du BAPE sur la production porcine. Les intentions dugouvernement ont été rendues publiques par les ministres desAffaires municipales, du Sport et du Loisir, de l’Agriculture, des Pêcherieset de l’Alimentation, de l’Environnement, de la Santé et des Services sociaux.

La FQM accueille favorablement le fait que les municipalités pourront,après une consultation publique, imposer des mesures de mitigation àl’implantation ou à l’agrandissement des porcheries, allant au-delà de laréglementation municipale en vigueur. Le processus suggéré permettra defavoriser l’acceptation sociale des projets dans le respect du développementdurable.

La FQM se réjouit aussi de l’intention annoncée par le ministre del’Environnement d’intensifier les mesures de contrôle à l’endroit de laproduction porcine et de prendre en compte les territoires qui présentent unsurplus de fumier. L’intention de la ministre de l’Agriculture, des Pêcherieset de l’Alimentation à l’effet d’imposer des mesures d’écoconditionnalitéétait aussi attendue. La FQM salue également les mesures d’accompagnementproposées pour faciliter l’adaptation des producteurs agricoles aux nouvellesrègles.

« Evidemment, nous analyserons en détail les modalités de ces différentesmesures, nous réservons donc nos commentaires définitifs », a tenu à préciserM. Michel Belzil, président de la FQM. « Néanmoins les annonces d’aujourd’huiconstituent nettement un pas dans la bonne direction », a ajouté M. Belzil quidit attendre d’autres suites aux recommandations du BAPE.

D’autres modifications législatives sont attendues par la FQM, et sesrevendications ont été réitérées aux ministres concernés dans une résolutiondu conseil d’administration de l’organisme. En outre, la FQM réclame lapossibilité pour les municipalités de régir l’épandage des déjectionsanimales, pour les porcheries existantes comme pour les nouvelles.

Rappelons que depuis 60 ans, la Fédération Québécoise des Municipalités apour mission de défendre l’autonomie et les pouvoirs des municipalités de mêmeque le développement des régions. A ce titre, sa crédibilité et sesinterventions sont reconnues par toutes les instances gouvernementales. La FQMreprésente plus de 3 millions de citoyens qui habitent les territoirescouverts par ses 85 MRC et ses 915 municipalités membres.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Québécoise des Municipalités (FQM)
http://www.fedeqm.qc.ca/

Commentaires