Présence de l’influenza aviaire en Colombie-Britannique : d’autres résultats de tests

Ottawa (Ontario), 23 février 2004 – L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a reçu d’autres résultats d’analyses qui confirment que le virus de l’influenza aviaire faiblement pathogène en C.-B. est de souche H7N3. Il nes’agit pas du même virus qui existe actuellement en Asie ni du même virusidentifié plus tôt ce mois-ci dans les Etats du Delaware, du New Jersey, de laPennsylvanie et du Texas.

La souche H7N3 du virus d’influenza aviaire identifiée en C.-B. diffèreaussi de celle associée à la mort d’un vétérinaire hollandais en 2003.

Dans le cadre de ses activités de surveillance continue, l’ACIAeffectuera des analyses supplémentaires qui permettront d’obtenir de plusamples données sur le virus.

L’ACIA maintient son approche prudente à cette situation et poursuivrason enquête active. L’exploitation de la C.-B. est en quarantaine et environ16 000 oiseaux de l’exploitation en cause ont été abattus sans cruauté etseront éliminés conformément aux règlements provinciaux, aux pratiques degestion environnementale et aux lignes directrices internationales pour lalutte contre les maladies.

L’ACIA a mis sur pied un programme de surveillance active et enquêterasous peu dans toutes les exploitations d’élevage de volailles qui ont eu uncontact avec la ferme en quarantaine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires