Prévision de la production principales grandes cultures en 2009

Ottawa (Ontario), 21 août 2009 – Les agriculteurs ont déclaré s’attendre à produire moins de céréales et de graines oléagineuses dans les Prairies qu’en 2008. Les agriculteurs de l’Ontario et du Québec pourraient produire plus de soya.

L’Enquête sur les fermes de juillet est une enquête provisoire sur la production des grandes cultures qui a été effectuée du 27 juillet au 4 août auprès de 14 600 agriculteurs canadiens.

Dans l’Ouest, la germination tardive causée par les conditions défavorables de ce printemps a entraîné un retard d’environ deux semaines comparativement à la normale. Les rendements de toutes les principales cultures baisseront par rapport à 2008. Dans les régions de la Saskatchewan et de l’Alberta touchées par la sécheresse, des abandons plus nombreux que la normale sont également considérés comme facteurs dans la perte de production.

En Ontario et au Québec, l’humidité excessive et des conditions de croissance fraîches ont freiné la croissance.

Estimations de la production au 31 juillet
Culture 2008 2009 2008 à 2009
  milliers de tonnes métriques  
  production réelle production prévue variation en %
Tout le blé 28 611 23 614 -17,5
Blé de printemps 18 405 16 150 -12,3
Blé dur 5 519 4 519 -18,1
Blé d’hiver 4 687 2 945 -37,2
Canola 12 643 9 541 -24,5
Maïs-grain 10 592 9 437 -10,9
Orge 11 781 8 948 -24,0
Soya 3 336 3 483 4,4
Pois secs de grande culture 3 571 3 113 -12,8
Avoine 4 273 2 967 -30,5
Lin 861 915 6,3
Haricots secs 266 218 -18,3

Baisse de la production de canola
La production de canola devrait régresser fortement dans les Prairies, en raison de la réduction de la superficie récoltée et du fléchissement du rendement. Selon les estimations, la production s’y établira à 9,4 millions de tonnes métriques, soit 24,7 % de moins qu’en 2008.

Les agriculteurs ont indiqué d’éventuels reculs de la superficie récoltée, du rendement et de la production dans les trois provinces des Prairies. Le plus fort pourcentage de régression pourrait être enregistré en Alberta, où l’on a déclaré une baisse de 38,8 %, ce qui ferait passer la production à 2,6 millions de tonnes métriques.

Fléchissement des céréales fourragères
L’ensemble des trois provinces des Prairies ont déclaré que des baisses de la production d’orge et d’avoine étaient possibles. D’après les premières indications, la production d’orge des Prairies diminuera de 26,1 % pour s’établir à 8,3 millions de tonnes métriques et celle d’avoine, de 34,4 % pour se situer à 2,6 millions de tonnes métriques.

La production d’avoine pourrait diminuer de 43,8 % au Manitoba, suivie d’une baisse de 31,2 % en Saskatchewan et d’un recul de 28,2 % en Alberta. La superficie récoltée et le rendement étaient à la baisse dans l’ensemble des trois provinces. Le recul de la production d’orge devrait être semblable, la plus forte réduction (-30,6 %) ayant été déclarée en Alberta.

La production de soya devrait augmenter
Les agriculteurs du Québec et de l’Ontario prévoient des augmentations de la production de soya, car la superficie récoltée prévue devrait atteindre un sommet dans les deux provinces.

Au Québec, la production de soya devrait atteindre un nouveau sommet de 610 000 tonnes métriques. Cet optimisme repose sur un accroissement de 5,0 % de la superficie récoltée, qui devrait atteindre environ 594 300 acres.

Les agriculteurs de l’Ontario prévoient une hausse de 1,6 % de la production de soya, laquelle s’établirait à 2,5 millions de tonnes métriques, en raison de l’augmentation de 305 000 acres de la superficie récoltée, qui passerait ainsi à un total de 2,4 millions d’acres.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires