Réaction des Producteurs laitiers du Canada à la hausse du prix du lait

Ottawa (Ontario), 10 décembre 2004 – La Commission canadienne du lait (CCL) a reconnu les circonstances extraordinaires que vivent les producteurs de lait. Cette annonce d’un rajustement du prix à la production du lait allégera la crise du revenu des producteurs laitiers du pays.

« En plus de voir leurs coûts augmenter, les producteurs laitiers perdentdes revenus à cause de l’ESB depuis déjà plus de 18 mois », a déclaré JacquesLaforge, président des Producteurs laitiers du Canada, et lui-même producteurlaitier de Grand Sault, au Nouveau-Brunswick. « Dans les mêmes conditions,d’autres entreprises auraient déjà majoré leurs prix pour couvrir leur pertede revenu. La décision de la CCL aidera les producteurs moyens. »

Lorsque les marchés internationaux pour les bovins canadiens se sontfermés d’un seul coup le 20 mai 2003, cela a eu un effet immédiat et durablesur les fermes laitières. Après la vente de lait, la vente de veaux, degénisses et de vaches constituait une importante source secondaire de revenupour les fermes laitières. Depuis 18 derniers mois, le revenu provenant desventes de ces animaux s’est effondré. La situation risque de se poursuivrepour l’avenir prévisible, vu que les animaux âgés de plus de 30 mois, commeles vaches laitières, seront au bas de la liste des priorités dans leprocessus de normalisation du commerce.

L’ajustement de prix reconnaît les pertes reliées à l’impact l’ESB surles coûts de production du lait, provenant des prix plus bas pour les vachesde réforme en 2003, après les programmes d’indemnité gouvernementale. Lesproducteurs ont continué de recevoir des revenus moindres de la vented’animaux et cette situation ne semble pas se résorber dans un avenirprévisible.

M. Laforge tient à préciser : « Je tiens à réaffirmer publiquement que lesproducteurs laitiers continuent de garantir aux consommateurs de tout leCanada un approvisionnement stable de lait de qualité permettant à tous lesCanadiens d’avoir tout le lait et tous les produits laitiers de qualité qu’ilsvoudront, à prix raisonnables. »

Ce rajustement de prix de 0,05 $ le litre pour le lait au niveau de laferme pourrait se traduire, si tous les autres facteurs demeurent les mêmes,par des hausses de 1 cent pour un contenant de yogourt, de 12 cents pour 250grammes de fromage et de 5 cents pour le fromage d’une pizza moyenne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du lait (CCL)
http://www.cdc.ca

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires