Rapport : l’agriculture est de plus en plus écologique

Ottawa (Ontario), le 25 février 2000 – Le secteur de l’agriculture du Canada a réalisé des progrès considérables au cours de la dernière décennie en matière de conservation et d’amélioration des ressources nécessaires à la culture et à l’élevage.







 « La nécessité de produire en abondance des produits alimentaires sains et de haute qualité, tout en veillant à protéger et à préserver l’environnement, n’a jamais été aussi importante ni aussi stimulante qu’elle ne l’est de nos jours », a affirmé M. Vanclief.


C’est l’une des conclusions du rapport publié par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), L’Agriculture écologiquement durable au Canada : Rapport sur le projet des indicateurs agro-environnementaux. Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a rendu ce rapport public, aujourd’hui, à l’occasion de la réunion annuelle de la Fédération canadienne de l’agriculture.

 « La nécessité de produire en abondance des produits alimentaires sains et de haute qualité, tout en veillant à protéger et à préserver l’environnement, n’a jamais été aussi importante ni aussi stimulante qu’elle ne l’est de nos jours, a affirmé M. Vanclief. Ce rapport indique sans équivoque que le secteur est sur la bonne voie et nous devons nous assurer de demeurer dans cette voie. »

L’objectif du rapport, auquel ont contribué des scientifiques d’AAC de tous les coins du pays ainsi qu’un certain nombre de chercheurs du secteur privé, consiste à établir des indicateurs agroenvironnementaux pour déterminer l’efficacité des pratiques actuelles de conservation de l’environnement.

 Ces indicateurs devraient nous aider à cerner les effets de l’agriculture dans bon nombre de domaines d’exploitation et serviront de feuille de route au secteur pour jauger l’efficacité de ses programmes de conservation. Le gouvernement s’y reportera aussi pour l’élaboration des politiques, des programmes et des stratégies qui visent à assurer la durabilité de l’environnement et du secteur agricole.

 L’équipe de chercheurs a déterminé 14 indicateurs dans six catégories, notamment la gestion des exploitations agricoles, la qualité des sols, de l’eau et de l’air, la biodiversité et l’intensité de la production.

« Ce travail a abouti à des résultats encourageants, a mentionné M. Vanclief. Les indicateurs établis serviront de point de référence aux chercheurs pour la comparaison des évaluations environnementales futures. De cette façon, nous pourrons surveiller de près les répercussions environnementales de la production agricole au Canada. »

M. Vanclief a affirmé que le gouvernement du Canada demeure engagé à aider les agriculteurs du Canada à poursuivre leur efforts pour un environnement durable et à les aider à réduire les autres risques environnementaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires