Récoltes céréalières records

La FAO a publié aujourd’hui (8 décembre) son rapport trimestriel Perspectives de récoltes et situation alimentaire (PDF). Ce rapport confirme pour 2011 un niveau record de production céréalière mondiale de 2 323 millions de tonnes.

Bien que légèrement inférieur aux estimations d’octobre, ce niveau représente une augmentation de 3,5 % par rapport à la production de 2010. À ce niveau, la récolte céréalière de 2011 devrait être suffisante pour couvrir l’augmentation attendue de l’utilisation en 2011-2012, et aussi pour permettre une reconstitution modeste des réserves mondiales.

Selon ce rapport de la FAO, parmi les céréales, la production mondiale de blé devrait augmenter de 6,5 %, alors que les prévisions pour les céréales secondaires et le riz sont en légère régression en raison d’un ajustement à la baisse pour le maïs aux États-Unis et d’une dégradation des perspectives de production de riz en Indonésie.

Alimentation animale
L’utilisation totale de céréales pour 2011-2012 est estimée à 2310 millions de tonnes, soit 1,8 % de plus qu’en 2010-2011. On relève une augmentation importante, de l’ordre de 8 %, de l’utilisation du blé pour l’alimentation animale vu son prix compétitif par rapport aux céréales secondaires, notamment le maïs.

Les prévisions pour les stocks céréaliers mondiaux à la clôture des saisons en 2012 ont été révisées à la hausse. Ces stocks auraient augmenté de près de cinq millions de tonnes depuis le mois dernier, passant à 511 millions de tonnes, selon le rapport de la FAO. Ainsi, les stocks céréaliers mondiaux seraient supérieurs de 10 millions de tonnes à ceux de l’année dernière et le ratio stocks-utilisation de céréales au niveau mondial devrait augmenter légèrement pour atteindre 22 %.

Prix alimentaires stables

L’indice FAO des prix alimentaires de novembre 2011 est pratiquement inchangé par rapport à son niveau d’octobre. À 215 points, il est quand même inférieur de 23 points (soit -10 %) à son pic de février 2011, mais il dépasse de deux points (soit +1 %) son niveau de novembre 2010.??Les cours des céréales – l’un des principaux groupes de produits du panier de l’indice des prix alimentaires de la FAO – ont chuté de 3 points, soit de 1 %, depuis octobre 2011. Ce repli a été largement attisé par les cours du blé, qui ont chuté de 3 %. Les cours du riz, eux, n’ont que légèrement baissé alors que les cours des céréales secondaires sont demeurés pratiquement inchangés. Néanmoins, l’indice des prix des céréales est resté supérieur de six points à son niveau de novembre 2010.

Selon le rapport, c’est la forte révision à la hausse de l’estimation des approvisionnements céréaliers mondiaux de 2011-2012 qui a contribué à faire chuter les cours des céréales. Révision à la hausse motivée par de meilleures perspectives de récoltes dans certains pays asiatiques et dans la Fédération de Russie, et par des stocks plus abondants que prévu dans cette dernière. Parmi d’autres facteurs, signalons la détérioration des perspectives économiques mondiales et la vigueur du dollar américain.

Source : FAO

Commentaires