Record de visiteurs au Salon de l’agriculture à Paris

Paris (France), 8 mars 2004 – Avec un nombre record de plus de 700 000 visiteurs, le Salon de l’agriculture a réussi le pari de ses organisateurs: devenir le rendez-vous incontournable des citadins en mal de campagne grâce à une mise en scène de plus en plus professionnelle du monde rural.

« Le Salon de l’agriculture est l’un des cinq grands salons français, avec la Foire de Paris (800 000 visiteurs) et le Mondial de l’automobile (1,4 million, mais biennal) », a souligné John Shaw, président de Comexpo, la société organisatrice.

Les deux points forts, a-t-il expliqué, restent les animaux et les produits gastronomiques régionaux, pour lesquels l’intérêt des Français s’accroît. D’où une fréquentation en hausse de 50 000 personnes par rapport à l’an dernier.

« Les Français sont de plus en plus urbains, nos enfants ont été élevés en ville: il y a ici un côté zoo, une curiosité saine pour les animaux, les enfants caressent les chèvres et viennent voir de +vraies vaches+ », estime M. Shaw.

« Les achats de produits régionaux augmentent aussi, même si c’est cher, car les gens en ont assez des produits sans goût de la grande distribution », ajoute-t-il.

En outre, le Salon a étendu son domaine à d’autres aspects du monde rural qui peuvent intéresser les citadins, comme l’horticulture.

Comexpo, qui pendant des années a porté un salon au bord de la faillite, a réussi à obtenir une organisation beaucoup plus professionnelle et d’un niveau de qualité plus élevé.

Les exposants ont été tenus d’améliorer la qualité de leurs stands, de leurs décors et des animations proposées au public. La sélection des vendeurs de produits régionaux est plus stricte, tout comme celle des animaux.

Depuis deux ans, Comexpo a équilibré les comptes du salon, dont le budget dépasse les 15 millions d’euros.

Les éleveurs se voient offrir leurs stands, ce qui représente un budget conséquent pour Comexpo, qui loue les halls du Parc des expositions de la Porte de Versailles à Unibail (Paris: FR0000124711 – actualité) , gérant du Parc.

« C’est le mètre carré de parc d’exposition le plus cher d’Europe », selon Christian Patria, président du salon, qui a profité de l’affluence d’hommes politiques qui ont défilé dans les allées à l’approche des élections régionales pour réclamer un nouveau parc d’expositions à Paris.

Un stand de 20 m2 peut coûter 12 000 euros, selon des exposants. Mais les ventes suivent: un stand de produits fermiers comme celui des fromages AOC du Centre a vendu en neuf jours 12 000 fromages. Le petit stand du porc de Bayeux a écoulé plus de 2.000 terrines.

Pour autant, les organisateurs estiment avoir évité de donner à ce salon un côté purement commercial ou gastronomique. « Les gens viennent s’informer de ce qu’il y a dans leurs assiettes », estime M. Patria. « A nous de développer les explications sur la façon dont sont fabriqués les produits », a-t-il conclu.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Salon international de l’agriculture
http://www.salon-agriculture.com/

Commentaires