Rencontre du Conseil de la fédération : La gestion de l’offre et la mise en marché seront protégées

Québec (Québec), 7 août 2009 – À l’issue de la rencontre du Conseil de la fédération, le député de Kamouraska-Témiscouata, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Réforme des institutions démocratiques, leader adjoint du gouvernement et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Claude Béchard, se réjouit du consensus des provinces à l’égard du traitement qui sera accordé à la gestion de l’offre et au système de mise en marché collective dans le chapitre sur les produits agricoles et les produits alimentaires de l’Accord sur le commerce intérieur, conclu par les premiers ministres.

La déclaration du Conseil de la fédération répond aux préoccupations soulevées par le Québec dans le cadre des travaux actuels de révision de l’Accord sur le commerce intérieur.

« Ce consensus permettra de protéger la gestion de l’offre, un système primordial pour le développement de l’agriculture et des régions du Québec. Les productions reposant sur ce système génèrent près de 40 % des recettes monétaires agricoles, soit environ 2,7 milliards de dollars », a déclaré le ministre Béchard.

La gestion de l’offre couvre le secteur laitier, l’élevage du poulet et du dindon et la production d’oufs de consommation et d’incubation. Quant aux mécanismes de mise en marché collective, ils s’appliquent à la majeure partie de l’agriculture québécoise. Ces systèmes permettent à l’agriculture du Québec de tirer profit de son plein potentiel sur les marchés d’ici et d’ailleurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires