Renouvellement de l’entente relative au Programme d’amélioration de la santé animale au Québec (ASAQ)

Québec (Québec), 23 juin 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Yvon Vallières, confirme le renouvellement de l’Entente relative au Programme d’amélioration de la santé animale au Québec (ASAQ) qui prenait fin le 31 mai 2005. Le budget rattaché à ce programme pour les trois années visées par l’entente est d’environ 43 millions de dollars et sera de 14 millions pour l’exercice financier 2005-2006.

Un accord de principe pour le renouvellement de l’entente est en effet intervenu entre le Ministère et ses partenaires, soit l’Association des médecins vétérinaires praticiens du Québec (AMVPQ), le Centre de distribution de médicaments vétérinaires (CDMV) ainsi que l’Union des producteurs agricoles (UPA). Cette entente permettra aux productrices et aux producteurs agricoles de continuer de bénéficier de services vétérinaires à un coût abordable et uniforme dans toutes les régions du Québec et de se voir rembourser une partie de leurs frais vétérinaires selon les modalités de l’entente.

Le Programme ASAQ vise à améliorer la qualité sanitaire des animaux et à faciliter l’accès des éleveurs aux soins curatifs et aux services vétérinaires préventifs de même qu’à des médicaments et produits vétérinaires.

Les nouvelles orientations insufflées au programme reflètent notamment la volonté de recentrer celui-ci sur la mission réelle de l’État à l’égard de la protection de la santé animale et de la santé publique. « L’État se doit d’assurer une surveillance efficace de la santé animale sur l’ensemble du territoire québécois. Il doit également contribuer à la surveillance de l’antibiorésistance et favoriser la relève vétérinaire en milieu agricole par des mesures financières », a précisé le ministre Yvon Vallières.

Les récentes crises qui ont touché le domaine de la santé animale ont eu des répercussions sur celle des humains et ont démontré l’importance pour le gouvernement du Québec de maintenir son engagement à cet égard. « Par cette entente, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation réitère son soutien aux éleveurs dans la surveillance et l’amélioration de la santé de leurs troupeaux », a conclu le ministre Yvon Vallières.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Association des médecins vétérinaires praticiens du Québec (AMVPQ)
http://amvpq.ca.tc/

Centre de distribution de médicaments vétérinaires (CDMV inc.)
http://www.cdmv.com

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires